Des aînés LGBTQ plus isolés

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Des aînés LGBTQ plus isolés
Fondation Émergence lance une tournée régionale virtuelle pour sensibiliser les milieux aînés aux enjeux LGBTQ+. (Photo : EzFotos)

La Fondation Émergence propose une tournée régionale virtuelle pour sensibiliser les milieux aînés aux enjeux LGBTQ+. Un arrêt est prévu demain en Montérégie.

Dans le but de sensibiliser partout au Québec les milieux et services offerts aux aînés, la Fondation Émergence lance une tournée régionale virtuelle, grâce au financement du ministère de la Santé et des Services sociaux et du Groupe Banque TD. La Fondation Émergence organise ainsi une série de formations par vidéoconférences visant à sensibiliser les milieux ainés aux réalités des personnes ainées LGBTQ+ dans au moins 10 régions. Ces conférences se font en collaboration avec des organismes LGBTQ+ locaux et présentent des témoignages d’ainés LGBTQ+.

C’est une région par mois qui est ciblée au Québec. Pour le cinquième mois de la tournée régionale, la formation s’adressera spécifiquement aux milieux et services offerts aux aînés de la région de la Montérégie. Elle se tiendra le 22 avril de 15 h à 17 h par vidéoconférence. Elle inclura entre autres l’intervention de partenaires de la région, soient le JAG, Fierté Agricole et le CISSS de la Montérégie-Centre / Coordination régionale contre la maltraitance envers les personnes aînées. « Il est possible de s’inscrire jusqu’à la dernière minute et nous comptons déjà entre 30 et 50 participants », explique Julien Rougerie, chargé de programmes à la Fondation Émergence. Notre mandat a débuté en 2020, mais avec la pandémie nous avons eu l’idée de proposer cette formation virtuelle région par région. »

La COVID-19 a certainement mis en lumière l’état fragile dans lequel se trouvent nos aînés, mais une difficulté supplémentaire s’applique aux aînés LGBTQ+. « Il y a eu beaucoup de progrès au sein de la société québécoise et canadienne, mais pour les aînés c’est comme si les choses n’avaient pas changé. Il y a un tabou. Il faut dire que pour ces générations, beaucoup d’entre eux ont passé une grande partie de leur vie au placard, en engageant parfois une relation hétérosexuelle tout en ayant des enfants. Il faut se rappeler que les personnes transgenres ne sont mieux protégées au Canada que depuis l’adoption de nouvelles mesures datant de 2016 et 2017. »

« Le déni de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre est considéré au Québec comme une forme de maltraitance d’après le plan d’action gouvernemental en vigueur contre la maltraitance envers les aînés. » – Julien Rougerie

Et les conséquences de cette stigmatisation sont graves : isolement, anxiété, faible estime de soi, réticence à utiliser les services de santé ou à demander de l’aide. « La sensibilisation des milieux aînés est donc primordiale pour permettre aux aînés LGBTQ+, qui constituent au moins 10 % des personnes aînées, d’évoluer dans des environnements où elles se sentent à l’aise d’être qui elles sont, sans avoir à se cacher », d’indiquer M. Rougerie.

Plus de 10 ans de lutte
La Fondation Émergence, à travers son programme Pour que vieillir soit gai, informe et sensibilise depuis plus de 10 ans les milieux aînés tels que les résidences, les services de santé communautaires ou d’aide à domicile. Compte tenu de la vulnérabilité accrue des personnes ainées LGBTQ+, il est absolument essentiel pour les milieux ainés d’en apprendre plus sur leurs enjeux et difficultés pour devenir de meilleurs alliés.
Malheureusement, l’invisibilité des communautés LGBTQ+ chez les aînés au Québec renforce l’idée dans les milieux aînés qu’il n’est pas nécessaire de se renseigner sur le sujet ou de démontrer son ouverture. « Pourtant, le déni de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre est considéré au Québec comme une forme de maltraitance d’après le plan d’action gouvernemental en vigueur contre la maltraitance envers les aînés. Il est donc crucial que les milieux et services pour aînés soient proactifs et cherchent à devenir plus inclusifs en suivant les formations de la Fondation Émergence. Les formations Pour que vieillir soit gai et ses outils sont gratuits et disponibles pour toute organisation visant à devenir alliée à la cause. »

Les conférences devraient se prolonger jusqu’à l’été 2022. « Nous espérons dépasser les 10 régions dans cette formation panquébécoise. Avant la COVID, nous donnions cette formation en présentiel. On a bon espoir que cela reprenne », espère M. Rougerie.

Il semble encore un peu difficile d’intervenir dans les résidences pour aînés. « Sans condamner ces établissements, la réticence vient de plusieurs facteurs. Il y a une forme de déni, ce n’est pas une priorité ou encore les établissements ont peur de choquer les résidants. Pourtant, une personne sur dix a côtoyé des gens LGBTQ+ », de conclure M. Rougerie.

À propos de la Fondation Émergence
La Fondation Émergence œuvre contre l’homophobie et la transphobie à travers différents programmes de sensibilisation, comme la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie, qui a lieu le 17 mai et dont elle est l’initiatrice, ProAllié, pour l’inclusion des personnes LGBTQ+ dans les milieux de travail et Pour que vieillir soit gai, pour les droits des personnes ainées LGBTQ+. De plus, le programme Famille choisie a pour mission de rejoindre les personnes LGBTQ+ proches aidantes d’ainé.e.s pour les soutenir et les renseigner sur les services existants ainsi que pour les aider à développer des connaissances utiles à leur rôle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires