Dernier adieu à une maison d’intérêt patrimonial

Dernier adieu à une maison d’intérêt patrimonial

Cette maison unifamiliale fut bâtie vers 1920.

Crédit photo : Marianne Julien

Saint-Bruno-de-Montarville

Une maison à caractère patrimonial, au 292, chemin De La Rabastalière Est, est appelée à être démolie prochainement.

Cette maison, inhabitée, revêt un intérêt patrimonial, selon la Ville de Saint-Bruno. « La maison a l’apparence d’une résidence d’été qui témoigne du caractère de villégiature de la municipalité. Il s’agit d’une petite maison unifamiliale reconnue comme étant un bâtiment d’intérêt patrimonial », informe Suzanne Leblanc, directrice des communications de la Ville.

C’est également ce qu’avance la Société d’histoire de Montarville dans Circuit patrimonial montarvillois, publié en 1998. « Il s’agit d’une maison familiale bâtie au tournant des années 1920 par M. André L’Espérance, alors qu’il était à l’emploi de la famille Birks. En dépit de sa petitesse, elle est dotée de proportions harmonieuses », indique l’ouvrage.

« Il s’agit d’une petite maison unifamiliale reconnue comme étant un bâtiment d’intérêt patrimonial. »

– Suzanne Leblanc

L’organisme reconnaît aussi qu’elle rappelle l’époque de la villégiature à Saint-Bruno. « Voici une petite maison qui peut donner l’impression d’être un chalet d’un style répandu un peu partout au Québec. La simplicité des formes et des matériaux permettait à monsieur et madame Tout-le-monde de posséder une ‘’ résidence d’été’’ , y est-il écrit. Cette impression est renforcée par le fait que le site naturel exceptionnel du Mont-Saint-Bruno a donné à la municipalité un caractère de villégiature. »

Vétusté
La résidence se trouve toutefois dans un état de vétusté, c’est pourquoi il a été suggéré de la démolir. En se rendant sur les lieux, il est possible de remarquer quelques signes d’usure.

Suzanne Leblanc informe que la Direction de l’urbanisme de la Ville a reçu une demande de démolition pour cette maison en février dernier : « Le demandeur a proposé de la démolir en raison de son mauvais état et de la remplacer par une résidence unifamiliale plus récente. »

Le conseil municipal a par la suite entériné la recommandation favorable du Comité consultatif d’urbanisme concernant le projet de remplacement par une nouvelle résidence unifamiliale le 16 avril.

Finalement, le 14 juin, le Comité de démolition, après une étude de la demande, a autorisé la démolition de l’immeuble en raison de sa désuétude.

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des