Décès du Grandbasilois Lucien Dubeau

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Décès du Grandbasilois Lucien Dubeau
Lucien Dubeau est décédé le 27 décembre dernier. (Photo : courtoisie)

Le Journal de Saint-Basile a appris le décès de Lucien Dubeau, survenu le 27 décembre. Il était âgé de 88 ans.

« Le 27 décembre 2021, à l’âge de 88 ans, est décédé monsieur Lucien Dubeau, époux de madame Thérèse Duphily et père de feu Jean-Guy Dubeau », peut-on lire dans l’avis de décès.

« Il suivait les assemblées de façon assidue. » – Yves Lessard

M. Dubeau n’était pas le plus notoire des citoyens de Saint-Basile-le-Grand. Par contre, il était connu pour ceux et celles qui fréquentent les assemblées du conseil municipal. Depuis plusieurs années, Lucien Dubeau en était un fervent participant.

« Ça me fait de la peine. J’ignorais qu’il est décédé, commente le maire de Saint-Basile, Yves Lessard, qui offre ses condoléances aux enfants, à la conjointe et à la famille du défunt. Lucien Dubeau était un bon monsieur pour qui j’avais beaucoup d’affection. Une personne dotée d’une belle âme. »

Avant que la COVID-19 vienne bousculer notre quotidien, en mars 2020, et force les autorités municipales à présenter les assemblées sur plateforme virtuelle, le Grandbasilois à la retraite assistait en personne aux assemblées régulières du conseil municipal. Il en manquait rarement une, assis au premier rang, accompagné de ses concitoyens, MM. Lapierre et Beaudoin.

Le sympathique octogénaire profitait aussi de sa présence aux réunions mensuelles pour s’avancer au micro lors de la Parole aux Grandbasilois. Il avait soit un commentaire, soit une question, soit un conseil à adresser aux élus. Son sujet de prédilection concernait l’état de la chaussée de la rue Taillon Est, dans le secteur du Pont-de-Pruche. « Il était bien intentionné pour sa ville et avait le souci de bien faire les choses. Ses interventions étaient pertinentes; parfois, il avait des questions difficiles, mais qui se terminaient souvent avec un sourire en coin. Il suivait les assemblées de façon assidue. Dernièrement, il avait moins de temps. Il était aidant naturel pour son épouse. Je sais qu’il se dévouait beaucoup. »

Certains se rappelleront peut-être son intervention, envoyée à l’ancien maire Bernard Gagnon, en mars 2017 : « J’aimerais ça savoir, M. le maire, quand vous allez faire quelque chose pour la rue Taillon. C’est plein de trous, M. le maire. C’est pas mêlant, quand je reçois de la visite à la maison, je lui demande d’attendre et je vais chercher mon monde avec mon Jeep. Ça commence à devenir gênant, M. le maire… » M. Dubeau avait parfois un petit côté pince-sans-rire.

« J’ai connu M. Dubeau lors de mon passage au conseil municipal, de 2009 à 2017, exprime le chef du Parti grandbasilois, Maurice Cantin. Je n’ai que d’excellents souvenirs de lui. M. Dubeau surveillait étroitement les décisions du conseil et était habile à nous faire part de ses commentaires, de son désaccord, mais toujours dans le plus grand respect. Parfois même avec une pointe d’humour! Grandbasilois de longue date, un homme de cœur, alerte et respectueux, son décès m’attriste. Je voudrais offrir à la famille mes sincères condoléances. »

Outre son épouse, Lucien Dubeau laisse dans le deuil ses enfants Lucie, Estelle (Marc) et Serge (Nadine), ses petits-enfants Katerine, Marc-Olivier, Audrey-Anne, Julie, Laurier, Jordan et Rafael, ses neveux et nièces ainsi que plusieurs autres parents et amis.

QUESTION AUX LECTEURS :
Quels souvenirs conservez-vous de Lucien Dubeau?

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Ginette Duphily
Ginette Duphily
11 jours

Je suis très touchée par cet article. C’est vrai qu’oncle Lucien parlait souvent des assemblées auxquelles il participait. On le reconnait bien dans la description que le journaliste a écrite.