Début de la vaccination en Montérégie

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Début de la vaccination en Montérégie
(Photo : EzFotos)

La santé publique de la Montérégie commencera à vacciner le personnel de la santé dans les CHSLDde la Montérégie les 23, 24, 26 et 27 décembre.

Le lancement de la campagne de vaccination contre la COVID en Montérégie a été donné aujourd’hui par la Dre Julie Loslier, directrice de santé publique de la Montérégie. « Il y aura environ 4 400 rendez-vous pour la prochaine semaine, pendant quatre jours, les 23, 24, 26 et 27 décembre. Il y a déjà la moitié de ces rendez-vous qui ont été attribués. »

La journée du 28 décembre pourrait être utilisée s’il y a des retards ou si d’autres doses sont procurées à la santé publique de la Montérégie.

Deux sites sont désignés pour la vaccination, un au sein de la Société d’agriculture à Saint-Hyacinthe, et un autre à la clinique de vaccination au Quartier DIX30.
Les espaces d’un peu plus de 7 000 pieds carrés permettront un débit de 1000 personnes vaccinées par jour.

« Il y aura environ 4 400 rendez-vous pour la prochaine semaine, pendant quatre jours, les 23, 24, 26 et 27 décembre. Il y a déjà la moitié de ces rendez-vous qui ont été attribués. » – Dr Julie Loslier

Accompagnée de la Dre Maryse Guay, médecin-conseil à la Direction de la santé publique et membre du Comité sur l’immunisation du Québec, il a été précisé que dans un premier temps « seuls les membres du personnel de la santé des CHSLD en Montérégie seront vaccinés. La vaccination sera volontaire ». Le nombre de vaccins reçus permet de vacciner l’ensemble de cette population en Montérégie.

Dès l’arrivée d’autres vaccins, la santé publique de la Montérégie se dit prête à effectuer un plus grand nombre de vaccins. « Pendant ces quatre jours, 1000 personnes pourront être vaccinées par jour. Chaque membre du personnel pourra vacciner 100 personnes par jour provenant des trois CISSS Est, Ouest et Centre. Le personnel soignant provenant du CISSS de la Montérégie Est ira se faire vacciner à Saint-Hyacinthe, celui de la Montérégie Ouest à Brossard, et celui de la Montérégie Centre sera réparti dans les deux centres de vaccination », précise la Dre Loslier.

Il y a la possibilité de proposer un troisième site de vaccination en Montérégie Ouest, car il n’y en a pas pour l’instant.
Il n’y aura pas de vaccin dans les CHSLD comme à Montréal. « Il n’y avait aucun lieu en Montérégie pour installer un CHSLDqui allait prévoir une vaccination de masse et pouvoir le faire de manière sécuritaire, c’est-à-dire accueillir plus de 500 personnes par jour, permettre des lieux pour l’attente de 15 minutes après le vaccin. On n’a pas des CHSLDde 600 personnes comme à Montréal », d’indiquer Dre Loslier.

Les CHSLD seront ciblés lorsque le vaccin pourra facilement être déplacé.

Deux sites sécurisés
Les endroits où seront exposés et administrés les vaccins seront protégés et sécurisés 24 h sur 24 par les équipes de sécurité du CISSS. « Il y aura aussi des discussions et une collaboration avec toutes les équipes de sécurité publique et les corps policiers afin d’assurer une vigilance de la situation aux abords des sites de la vaccination. »

En ce moment, seulement deux sites sont concernés, mais avec l’arrivée des autres vaccins attendus, il pourrait y avoir un autre site de vaccination désigné. « Il y a aussi nos équipes mobiles qui sont prêtes dès que l’on aura accès à un vaccin que l’on peut déplacer et qui n’aura pas les mêmes contraintes qu’avec le vaccin actuel de Pfizer, qui implique de vacciner beaucoup de personnes à un seul endroit. »

Au cours de la première semaine, pour les deux sites utilisés, qui sont des sites employés généralement pour le vaccin de la grippe, la santé publique indique ne pas avoir de problème de personnel pour effectuer le vaccin. Par la suite « on a eu des annonces gouvernementales comme quoi plusieurs professions pouvaient être utilisées pour faire des actes vaccinaux. Donc, les équipes sont prêtes, y compris dans le recrutement et les ressources humaines. On est tout à fait dans les temps au chapitre de la planification. »

La situation dans nos villes
La situation est jugée « préoccupante » par la santé publique en Montérégie. On voit une évolution constante de la COVID-19 en Montérégie. « On enregistre en moyenne 275 cas par jour et cela dans tous les groupes d’âge. On espère une baisse avec l’arrivée du vaccin », de conclure Mme Loslier.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires