Débat sur TVRS entre 4 candidats

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Débat sur TVRS entre 4 candidats
Le vote par anticipation s’est déroulé cette fin de semaine de l’Action de grâce partout au Canada, ici à Saint-Bruno-de-Montarville. (Photo : archvies)

La candidate du Parti populaire du Canada dans Montarville dénonce le fait de ne pas pouvoir participer au débat des candidats dans sa circonscription sur les ondes de TVRS.

TVRS présentera ce soir en direct sur ses ondes (chaîne 609 de Vidéotron) et diffusé en simultané sur Facebook live (page Facebook de TVRS), un débat avec quatre candidats de la circonscription de Montarville dès 19 h. Seront présent pour le débat Stéphane Bergeron du Bloc québécois, Michel Picard du Parti libéral du Canada, Julie Sauvageau du Parti conservateur du Canada et Djaouida Sellah du Nouveau Parti démocratique.

À Montarville ce sont pourtant sept candidats qui se présentent. Les trois candidats ne participant pas au débat sont : Julie Lavallée du Parti populaire du Canada (PPC), Jean-Charles Pelland du Parti vert du Canada et Thomas Thibault-Vincent du Parti rhinocéros.

L’association de Montarville du PCC a dénoncé le fait que sa candidate ne soit pas invitée à participer au débat organisé par la station TVRS. « La raison invoquée par le directeur des opérations est que le débat affiche complet depuis plus d’un mois. Selon le porte-parole de l’association, Luca Laniel, cette raison est inacceptable et démontre plutôt le fait que les candidats du Parti populaire du Canada sont littéralement écartés de certains débats tout comme leur chef Maxime Bernier. »

Monsieur Laniel indique que le même scénario s’est produit avec le candidat de Brossard-Saint-Lambert, Sam Nassif, la candidate de Longueil-St-Hubert, Ellen Comeau, la candidate de Beloeil-Chambly, Chloé Bernard et le candidat de Longueuil-Charles-Lemoyne, Henri Cousineau. Le 3 octobre dernier le candidat du PPC dans Pierre-Boucher-Les-Patriotes, Dr.Clifford Albert, a également été exclu du débat sur l’environnement organisé par le Comité pour la protection des berges du Saint-Laurent. C’est une entrave à la démocratie et c’est une situation qui est très regrettable, a déclaré monsieur Laniel. »

Rappelons que le PPC à Montarville se trouve en sixième position selon les prévisions du site Qc125.com à environ 1 % des intentions de vote.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des