De la peinture au yoga

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
De la peinture au yoga

Suzanne Lord

Elle sera la première à l’admettre, l’artiste peintre Suzanne Lord s’est faite plus discrète au cours des dernières années. Rares ont été les occasions de pouvoir admirer ses œuvres pendant des événements culturels tels la Fête des arts, à Saint-Basile, ou encore le Circuit des arts, à Saint-Bruno.
Est-ce que la Montarvilloise aurait perdu l’intérêt pour la peinture? « Pas du tout! », répond-elle lors d’une rencontre avec le journal. D’ailleurs, elle explique qu’elle peint encore de temps en temps. « Je n’ai pas perdu l’intérêt, mais par la force des choses, j’ai mis la peinture de côté. Je ne dirais pas que c’est en latence parce que même si je suis beaucoup moins en mode peinture, mon cerveau, lui, est en mode créatif », poursuit Suzanne Lord, l’artiste qui a peint, en 2015, le premier piano public de Saint-Bruno-de-Montarville. L’instrument coloré était installé à la place du Village.
Récemment, elle accrochait un tableau au centre d’exposition du Vieux Presbytère dans le cadre de l’exposition des artistes locaux, qui se déroule jusqu’au 2 juillet.
Elle participe aussi à Cadence 2 – Music & Art Together au Centre d’art E.K. Voland, du 1er au 6 juin, un événement artistique à Montréal dont le thème, cette année, se veut musical. Son œuvre, Rémanence d’une symphonie, y sera présentée. « Avec celui au Vieux Presbytère, il s’agit de mes deux plus récents tableaux », confirme-t-elle.

« Même si je suis beaucoup moins en mode peinture, mon cerveau, lui, est en mode créatif. » – Suzanne Lord

Création devant public

La prochaine étape maintenant pour la Montarvilloise, c’est une présence, une cinquième en autant d’années, à l’événement Classic’Art en direct, qui s’inscrit dans le cadre du Festival Classica, à Saint-Lambert. Une quarantaine d’artistes seront réunis sous un chapiteau le 3 juin afin de créer des œuvres en direct, lesquelles seront par la suite mises à l’encan. « Ce n’est pas une obligation, mais certains profitent de l’occasion pour faire un lien et s’inspirer de la musique pour leur création », explique l’intéressée.
D’après Suzanne, créer sur place, souvent devant un public, est synonyme de sprint. Le délai est somme toute assez court, de 9 à 16 h, pour produire sur une toile 4 x 6. « Le défi est stimulant! L’ambiance se veut très fébrile. Il n’y a aucune compétition entre les artistes, parce que chacun est dans sa bulle et se lance à fond dans sa toile. »
Elle soutient que le public adore ce genre d’activité culturelle parce qu’il peut ainsi « suivre l’évolution de la toile » et en apprendre davantage sur le processus créatif. « C’est enrichissant, autant pour la personne qui observe que pour l’artiste qui peint. Ce dernier se doit d’être capable de faire face à cette interaction », indique celle qui a développé, au cours des dernières années, un intérêt marqué pour le yoga, au point de l’enseigner. Elle ajoute : « Moi, ça nourrit mon âme d’apposer de la peinture sur mes tableaux lorsqu’il y a une foule, et puis ça me permet de pratiquer, de ne pas perdre la main. »
En 2015, Suzanne Lord, reconnue pour sa peinture 3D, proposait un corpus d’œuvres inspirées par ses voyages dans les îles hawaïennes, paradis dont elle est tombée amoureuse. L’immensité de l’océan, les vagues qui se brisent sur les roches volcaniques, la beauté des paysages, l’énergie de l’endroit, la température sont devenues pour elle sources d’inspiration qui se transposent à travers ses œuvres colorées, abstraites, rafraîchissantes.
Bien qu’Hawaï demeure toujours dans ses pensées, c’est le Népal qui l’attend, en février 2018, pour un périple relié au yoga.

Mot de la fin

L’artiste revient sur son intérêt pour cette forme d’art qu’est la peinture: « Pour nous, les artistes, l’évolution de la vie – notre évolution personnelle -, ça se transmet à travers nos œuvres. À Saint-Lambert, ce que j’appliquerai sur le canevas illustrera là où je suis rendue. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires