De Dubaï à Saint-Bruno

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
De Dubaï à Saint-Bruno

Danny B. Haddad

Dix ans après avoir lancé sa boutique d’essentiels pour bébés à Dubaï, le Montréalais Danny B. Haddad exporte son concept au Canada. Le premier kiosque, ouvert depuis peu, se situe à Saint-Bruno-de-Montarville.
Avant de connaître le succès dans les Émirats arabes unis et à Oman dans les années 2000 en tant que président et cofondateur de la boutique DBbabies, M. Haddad demeurait à Montréal. Il a quitté l’Ouest-de-l’Île en 1997 pour des études à l’étranger. Il est revenu 20 ans plus tard dans l’intention de développer le marché québécois et canadien avec son entreprise pour bébés.
La première boutique a été inaugurée aux Promenades St-Bruno. Une deuxième verra le jour prochainement à Laval. « C’est le bon temps pour revenir à Montréal. Le marché québécois s’est transformé au cours des dernières années, et pour le mieux », mentionne au journal Les Versants l’entrepreneur Danny B. Haddad.
Les nombreuses familles qui viennent s’installer sur la couronne sud, le développement immobilier grandissant, l’explosion des centres commerciaux, voilà certaines des raisons pour lesquelles le père de DBbabies a décidé de s’installer d’abord sur la Rive-Sud (Montréal). « Il y a un signe que les gens se relocalisent de ce côté-ci de Montréal », souligne l’homme d’affaires.

« Je peux me permettre de me baser ici, parce que j’ai toujours aimé Montréal […] et que j’ai toujours souhaité y revenir. »- Danny B. Haddad

Opportunités au Moyen-Orient

Danny B. Haddad a voyagé à travers le monde. Ce Libanais d’origine est allé étudier à l’ Institut de hautes études de Glion et à l’Université du pays de Galles, où il a décroché un baccalauréat en hôtellerie et tourisme ainsi qu’un baccalauréat en sciences avec distinction en gestion internationale de l’hôtellerie. « En 2001, je suis déménagé à Dubaï parce que des opportunités s’offraient à moi dans mon domaine, de bonnes ouvertures pour ma carrière », explique celui qui a participé au développement de Dubaï dans le secteur hôtelier, en 2004, 2005 et jusqu’en 2010.

Naissance de l’entreprise

En 2007, alors qu’ils attendent la venue de leur premier enfant, M. Haddad et sa femme, Jenny Haddad, constatent un manque sur le marché de Dubaï. Ils lancent donc leur concept, un site de commerce électronique pour bébés, offrant la livraison le jour même et le lendemain d’essentiels pour bébés dans le but de créer des paniers-cadeaux. Aujourd’hui, l’entreprise compte près d’une dizaine de boutiques aux Émirats arabes unis et à Oman. « J’ai une bonne équipe en qui j’ai confiance là-bas. Ça prend du temps, gérer le tout, mais maintenant, je peux me permettre de me baser ici, parce que j’ai toujours aimé Montréal – la ville est magnifique – et que j’ai toujours souhaité y revenir », raconte le père de deux enfants.
Entre 2007 et 2017, Danny B. Haddad fait des allers-retours Dubaï-Montréal. Lors d’un séjour avec ses enfants, il constate que les centres commerciaux n’offrent pas aux familles le genre de concept qui a fait le succès de son commerce. « C’est quelque chose que je n’avais pas réalisé avant. Le concept est pensé pour être établi dans les centres commerciaux : un local ni trop grand, ni trop petit, où ne se retrouvent que les essentiels pour enfants de 0 à 8 ans. Ça existe au Québec, mais pas à l’intérieur des centres commerciaux pour une expérience de magasinage unique. »
Après Montréal et le Québec, M. Haddad vise le reste du Canada. Cependant, il admet que l’intérêt n’est pas là pour les États-Unis. Entre-temps, il s’est réinstallé à Montréal afin d’y vivre tout au long de l’expansion de son bébé.

QUESTION AUX LECTEURS :

Que pensez-vous du parcours de Danny B. Haddad?

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des