DASH-L invité à participer à la consultation publique de Denis Trudel

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
DASH-L invité à participer à la consultation publique de Denis Trudel
Denis Trudel et Catherine Fournier organiseront une consultation publique du 25 au 28 mai sur le développement de l’aéroport. (Photo : courtoisie)

La nomination d’un nouveau directeur général à l’aéroport Montréal – Saint-Hubert arrive à un moment où la question du développement de l’aéroport divise Développement aéroport Saint-Hubert de Longueuil (DASH-L) et les villes avoisinantes.

Denis Trudel, député fédéral du Bloc québécois, souhaite rencontrer Yanic Roy après sa nomination en tant que directeur général de l’aéroport Montréal – Saint-Hubert « le plus rapidement possible. Il m’a indiqué préférer attendre d’être en poste avant de me répondre ». La désignation de M. Roy a été officialisée par DASH-L, qui a indiqué qu’il entrerait en poste le 17 mai.
« Je mets beaucoup d’espoir avec la nomination de M. Roy comme nouveau directeur de DASH-L et je souhaite que sa venue soit un signe d’ouverture de la part de DASH-L et qu’il profite de la consultation publique pour présenter son plan de développement ainsi que les résultats de leur consultation en ligne », mentionne Denis Trudel, député fédéral de Longueuil–Saint-Hubert.
M. Roy a déjà en tête « le formidable potentiel de développement de l’aéroport Montréal – Saint-Hubert et j’entends travailler de concert avec nos partenaires pour qu’ensemble, dans la bonne entente et le respect, nous puissions le concrétiser et permettre à l’aéroport de jouer pleinement son rôle moteur quant au développement durable de la communauté », avait-il indiqué dans un communiqué lors de sa nomination.

Consultation publique
Rappelons qu’une consultation publique, organisée par M. Trudel à Longueuil, se tiendra du 25 au 28 mai. Les consultations des villes de Saint-Bruno-de-Montarville, Sainte-Julie et Saint-Basile-le-Grand ont, quant à elles, déjà eu lieu. Les commentaires des citoyens viendront alimenter le mémoire qui sera déposé et présenté lors des audiences publiques à Longueuil.
À la fin du mois de mai, plus de 30 organisations publiques, privées, communautaires et institutionnelles seront entendues lors de ces audiences, et ce, sans compter la participation citoyenne, lors des ateliers prévus pour elles en clôture des audiences.

« C’est un processus très sérieux qui a été mis en place, où toutes les organisations qui comptent et qui ont un avis sur le développement de l’aéroport poseront un mémoire. Cela fait beaucoup de monde, sans oublier les groupes environnementaux et les citoyens, qui ont déjà été près de 1000 à répondre par courrier à un sondage envoyé par la poste juste dans ma circonscription Longueuil – Saint-Hubert. De plus, l’Université de l’UQAM suivra le processus afin que tout soit fait dans les normes. Nous avons même sollicité DASH-L pour qu’il défende sa vision, mais nous n’avons pas encore eu de réponse », explique au journal M. Trudel.

« Je mets beaucoup d’espoir avec la nomination de M. Roy comme nouveau directeur de DASH-L. » – Denis Trudel

Consultation de l’aéroport
Cette consultation vient en surplus de la consultation publique effectuée par DASH-L au début du mois. Le rapport de la firme Pilote groupe-conseil (PGC) à l’initiative de DASH-L indique que la population sondée est plutôt favorable au développement de l’aéroport. Le sondage soulève cependant quelques préoccupations des citoyens, comme le contrôle du climat sonore, les vols de nuit, le trafic aérien durant les fins de semaine, la qualité de l’environnement, la gestion de la sécurité et le traitement des plaintes. Il est possible de consulter ce rapport sur le site de l’aéroport.
« Les relations avec la communauté semblent être l’un des premiers défis, selon les résultats de l’enquête de DASH-L, et la consultation publique serait un excellent début pour bâtir un pont avec le milieu longueuillois. Je serais heureux de rencontrer M. Roy le plus rapidement possible et je profiterai de l’occasion pour présenter, une fois de plus, la démarche de la consultation publique. Nous pourrions établir les bases d’une saine collaboration qui pourrait profiter à toute la population », indique M. Trudel.

Consultation plus large
Il ajoute que la consultation du 25 au 28 mai « est beaucoup plus large que celle de DASH-L, qui s’est limitée à un site Web. Nous, cela fait depuis six mois que l’on rencontre des organismes pour les inviter à déposer un mémoire. Ce n’est pas une consultation que sur le bruit; elle portera sur l’ensemble du plan de développement que propose l’aéroport. On veut aller au fond des choses. Il faut que les citoyens se fassent une opinion la plus précise possible. Mon but est de favoriser la plus grande participation possible. »

Que cela soit l’aéroport où les villes limitrophes, chacun remet en cause la validité de la consultation publique de l’autre. La mairesse de Longueuil, Catherine Fournier, reconnaît la consultation menée par DASH-L, même si elle remet en cause son indépendance.

Concernant la consultation menée par les villes, Charles Vaillancourt, président de DASH-L, regrette de ne pas avoir été impliqué.
« Le développement d’un aéroport est de compétence fédérale », met de l’avant DASH-L. « Rien ne pourra se faire sans l’acceptabilité sociale », renchérissent les villes limitrophes. M. Trudel indique pour sa part qu’à plusieurs reprises, il a fait la demande de rencontrer les gestionnaires de l’aéroport pour les inclure au processus de consultation publique. « Je n’ai jamais eu de réponse. C’est pour cela que je profite de la nomination d’un nouveau DG pour réitérer ma demande de se rencontrer. »

L’invitation est lancée par M. Trudel à M. Roy, qui n’occupera ses fonctions que le 17 mai, huit jours avant la consultation publique à Longueuil.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires