Damien Robitaille en toute simplicité, Pièce par pièce

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Damien Robitaille en toute simplicité, Pièce par pièce

Spectacles d’été 2015 à Saint-Bruno-de-Montarville

L’auteur-compositeur-interprète Damien Robitaille sera sur la scène extérieure de la place du Village le samedi 15 août, à 20 h. Après un séjour sur la route avec ses musiciens pour donner vie à l’album Omniprésent, l’artiste franco-ontarien s’offre maintenant une liberté nouvelle, celle de se retrouver seul, sur scène, pour se revisiter, se dévoiler, se mettre à nu… sans artifice, Pièce par pièce.

« J’avais ce désir de me retrouver seul sur la scène, un genre de défi que je souhaitais relever. J’ai trouvé cette formule qui me permet d’offrir un spectacle plus intime au public, assez varié, mais pas statique. Je me promène beaucoup durant le concert pour jouer du piano, de la guitare, du clavier, du tambour. J’adore jouer en solo, mais il y a plein de petits défis. C’est comme si j’avais des montagnes à grimper, et à la fin, j’atteins le sommet! » explique Damien Robitaille, en entrevue avec le journal alors qu’il profite de quelques semaines de vacances de paternité.

Avec Pièce par pièce, Damien Robitaille livre des titres provenant de ses trois albums, dont le dernier, Omniprésent, lancé en octobre 2012. Il est aussi question de deux pièces inédites ainsi que de beaucoup d’humour, l’artiste étant reconnu pour sa « douce folie ». 

Le 25 juillet dernier, le nouveau papa était à Toronto pour les festivités entourant les Jeux panaméricains, une occasion pour lui de présenter dans la langue de Shakespeare ses chansons écrites dans la langue de Molière. « Ç’a été une belle expérience, vraiment amusante! J’étais un peu stressé, parce que ça faisait près d’un an que je n’avais pas joué avec un orchestre, mais tout s’est bien passé. Nous étions au centre-ville de Toronto (NDLR : devant l’hôtel de ville, au square Nathan-Phillips) un samedi soir, alors il y avait une belle grosse foule! Je parle aussi bien les deux langues, mais c’est la première fois que je présentais mes chansons à un public majoritairement anglophone », raconte Damien Robitaille, qui a remporté en mai la Trille Or pour le Spectacle de l’année. Ce gala souligne l’excellence et la richesse musicale de la francophonie de l’Ontario et de l’Ouest canadien. « C’est une belle reconnaissance de ma première tournée pour Omniprésent. Un concert, c’est beaucoup de travail, beaucoup d’efforts. Ce n’est pas seulement une présence sur scène et chanter. Il y a plusieurs autres facteurs qu’il faut considérer : le choix des musiciens, les arrangements, la mise en scène, la sélection des titres. Je suis fier de ce spectacle. Je suis fier de tous mes spectacles. Au début, les salles étaient quasi vides et aujourd’hui, un large public se déplace pour nous voir, et ce, sans grande visibilité à la radio ou la télévision, mais surtout grâce au bouche-à-oreille. »

Damien Robitaille a lancé un premier album, L’homme qui me ressemble, en 2006, et un deuxième, Homme autonome, en 2009. Est-ce que c’est difficile d’évoluer entre chaque nouvelle production? « C’est le défi dans ce domaine. Tu ne peux pas juste te reposer sur ton dernier succès, sinon tu vas stagner. Il faut constamment s’améliorer, avancer, évoluer. Le gros défi, c’est aussi de composer. La naissance de mon premier enfant me donnera peut-être des idées pour de futures pièces. Je chante souvent pour mon bébé, mais surtout des berceuses traditionnelles, comme « Au clair de la lune », «  Frère Jacques », « Partons la mer est belle », «  À la claire fontaine ». «  Les chansons les plus simples sont parfois les plus belles », ajoute-t-il.

Damien Robitaille révèle travailler sur de nouvelles chansons pour un éventuel quatrième album, qui verrait le jour en 2016.

Mentionnons qu’en cas de pluie, l’événement sera annulé.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
trackback

[…] août 2015, le franco-ontarien s’est produit sur la scène extérieure de la place du Village. Son dernier […]

trackback

[…] Robitaille n’en sera pas à une première visite à Saint-Bruno-de-Montarville. En août 2015, le Franco-Ontarien s’est produit sur la scène extérieure de la place du Village. Alors qu’en […]