La Société d’histoire de Saint-Basile-le-Grand lauréate d’un prix prestigieux

La Société d’histoire de Saint-Basile-le-Grand s’est illustrée lors d’un congrès de la Fédération Histoire Québec. Elle a été honorée pour la publication de son plus récent livre, Saint-Basile-le-Grand, ses racines agricoles.

C’est avec beaucoup d’émotion et de fierté que la Société d’histoire s’est vue décerner le prix Léonidas-Bélanger pour son livre Saint-Basile-le-Grand, ses racines agricoles.

La Fédération Histoire Québec a dévoilé les résultats du concours dans le cadre de son congrès qui s’est tenu à Québec du 27 au 29 mai.

Le président de la Société d’histoire de Saint-Basile-le-Grand, et également auteur de l’ouvrage, Richard Pelletier, souligne que le prix, qui s’accompagne d’une bourse de 1 000 $, est attribué à la Société d’histoire et non à un individu puisque c’est le travail de toute une équipe qui est mis en valeur.

« Vous ne pouvez vous imaginer l’émotion lorsqu’on entend le nom de notre Société au moment de l’annonce du lauréat. » – Richard Pelletier

M.Pelletier commente les honneurs que la Société d’histoire de Saint-Basile-le-Grand vient d’obtenir : « Vous ne pouvez vous imaginer l’émotion lorsqu’on entend le nom de notre Société au moment de l’annonce du lauréat. Il se fait de nombreuses publications de grande qualité au Québec pendant deux ans. Nous sommes d’autant plus touchés et émus d’avoir été retenus, particulièrement pour une petite Société comme la nôtre. Je crois que le jury a voulu reconnaître, entre autres choses, l’originalité et la rigueur de notre œuvre. »

La Fédération regroupe 306 sociétés membres : sociétés d’histoire, d’archéologie, de patrimoine ou de généalogie, musées, centres d’archives… Le volet publications du prix Léonidas-Bélanger est décerné à tous les deux ans. Le prix, nommé en l’honneur de celui qui fut président de la Société historique du Saguenay pendant près de vingt ans, vise à reconnaître le travail exceptionnel des sociétés auprès de la population de leur milieu, plus particulièrement l’excellence d’une publication.

Les membres du jury devaient évaluer les publications de 2020 et 2021 en fonction des critères suivants : historique du projet et démarches pour le financement; coût global du projet (rapport qualité-prix, proportion d’apport bénévole…); qualité de la rédaction; qualité de la publication; apport de la publication au milieu (présentation de données historiques nouvelles, meilleure connaissance du milieu local et régional, sensibilisation du milieu à son histoire et à son patrimoine, contribution au sentiment identitaire et d’appartenance, valorisation du milieu…).

Le livre Saint-Basile-le-Grand, ses racines agricoles, publié aux Éditions Histoire Québec à l’automne 2021, propose aux lecteurs une balade sur les chemins de campagne de la municipalité. Il compte 294 pages et plus de 700 photos et illustrations. Ce sont 45 lieux et encore davantage de familles et personnages dont l’histoire est racontée.

Grâce aux soutiens financiers reçus de la Caisse Desjardins du Mont-Saint-Bruno et de la Ville de Saint-Basile-le-Grand, la Société d’histoire est en mesure d’offrir un livre de grande qualité à un prix modeste. Le président, M. Pelletier, aime rappeler que, pour cet ouvrage comme pour tous les autres projets de la Société, 100 % du travail a été fait bénévolement.

« Le prix Léonidas-Bélanger s’accompagne d’une bourse, toujours très appréciée, et d’une belle visibilité dans l’ensemble du Québec, et surtout il vient nous encourager à poursuivre le travail amorcé », insiste Richard Pelletier.

On peut se procurer Saint-Basile-le-Grand, ses racines agricoles, au coût de 30 $, à la bibliothèque Roland-LeBlanc, au presbytère, auprès de la Société d’histoire ou encore en ligne sur le site d’Histoire Québec.