Douce folie de Noël, le nouveau spectacle des Folles harmonies

À l’approche des Fêtes, l’ensemble vocal les Folles harmonies propose Douce folie de Noël, un spectacle présenté à deux reprises le dimanche 18 décembre, à 14 h 30 et à 19 h 30, en l’Église Sacré-Cœur-de-Jésus (105, chemin du Richelieu), à McMasterville.
C’est le temps des Fêtes qui approche à grands pas et les Folles harmonies convient le public et leurs admirateurs à venir célébrer et partager avec elles une douce folie de Noël, et ce, deux fois plutôt qu’une!

« Une occasion pour se divertir, s’amuser et apprécier notre Douce folie de Noël! » -Anne Boissonneault

Les chansons de Noël, revisitées par la « cheffe » Gail Smith, seront mises à l’honneur pour l’occasion. Au programme, un répertoire varié, avec les voix uniques des Folles harmonies chantant a capella. « Il n’en faut pas plus pour passer un très beau moment! » souligne la relationniste des Folles harmonies, Anne Boissonneault.
Parmi les chansons, notons le Canon de Pachelbel, « Happy Christmas », « L’enfant au tambour », « Le sentier de neige », « Marie-Noël », « Ô Nuit » et « À la nanita ».
Plaisir assuré et magie dans l’air, donc, en ce temps de l’année qui fait place aux festivités et à la joie d’être bien entouré. « Une occasion pour se divertir, s’amuser et apprécier notre Douce folie de Noël! » lance Mme Boissonneault.
Des billets, au coût de 20 $ en prévente et de 25 $ à la porte, sont disponibles auprès des choristes ou en composant le 450 653-8414. L’entrée est gratuite pour les 12 ans et moins.
Pour plus d’information : follesharmonies@gmail.com.
L’histoire des Folles harmonies
Cet ensemble vocal féminin a capella est une chorale amateur née en 2009 d’une idée un peu loufoque d’un groupe d’amies de vouloir s’offrir un espace afin de chanter pour le plaisir, sans trop savoir ce que ça impliquait. Gail Smith, qui est musicothérapeute, a accepté de se joindre à cette « folle » équipée comme directrice musicale. C’est sous sa direction qu’en peu de temps, les amies ont grossi leurs rangs, pris leur envol et commencé à offrir des spectacles deux fois par année, en décembre et en mai, dans des salles de spectacles et dans les centres pour personnes âgées.