COVID-19 : on continue de porter le masque

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
COVID-19 : on continue de porter le masque
Dr Luc Boileau, directeur de la santé publique du Québec. (Photo : capture d'écran (CPAC))

À Montréal, le directeur national de santé publique par intérim, Luc Boileau, a fait le point sur la situation actuelle de la COVID-19 au Québec et recommande au gouvernement de maintenir le port du masque dans les lieux publics et le transport en commun jusqu’à la mi-mai.

Le Québec a enregistré lors des dernières 24 heures 2080 nouvelles personnes qui ont contracté la COVID-19, 15 qui en sont mortes et 2405 personnes hospitalisées.

Malgré ces chiffres, le Dr Boileau estime que la longue fin de semaine de Pâques a apporté « de relatives bonnes nouvelles. La transmission du virus commencerait à ralentir, mais pour certains groupes d’âge on voit encore une progression du virus. On doit encore attendre quelques jours. »

Dans cette incertitude quand à savoir si l’on a atteint un pic dans la contagion, le Dr Boileau demande au gouvernement « de maintenir le port du masque dans les lieux publics et dans les transports en commun jusqu’à la mi-mai. On sera ravi de reconsidérer le tout avant si la situation s’améliore. »

Comme il l’avait déjà indiqué la semaine dernière, le Dr Boileau a confirmé un regain de la propagation grippale en ce moment. « C’est plutôt rare à cette période de l’année, mais cela risque de continuer dans les prochaines semaines. Cela aura sûrement un effet sur les urgences et nous devons rester prudent. » En cas de symptômes, le directeur de la santé publique recommande les mêmes mesures de protection que pour la COVID-19.

« Je recommande de maintenir le port du masque dans les lieux publics et dans les transports en commun jusqu’à la mi-mai. » – Dr Luc Boileau

Evusheld
Evusheld, une nouvelle bithérapie d’anticorps monoclonaux contre la Covid-19, sera disponible sous peu.« Ce n’est pas un vaccin, mais un nouveau médicament qui permet de faire des anticorps pour les immunosupprimés, pour qu’ils évitent d’attraper la COVID-19 », de préciser le Dr Boileau.

Le directeur de la santé publique a indiqué de nouveau que la priorité pour les plus de 60 ans était de se faire vacciner. « Si votre vaccination date d’il y a 3 mois, il est possible d’aller chercher sa troisième dose. Elle va protéger pendant 5 mois. La quatrième dose est toujours disponible. Toutes les personnes peuvent la solliciter après un délai minimum de 3 mois avec leur dernière vaccination. « Cela nous prévient d’avoir des maladies graves », de conclure le Dr Boileau.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires