COVID-19 : Noël à 10 et le lendemain à 6

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
COVID-19 : Noël à 10 et le lendemain à 6
François Legault, premier ministre du Québec. (Photo : Capture d'écran - CPAC)

Aujourd’hui, 501 698 personnes ont été infectées par la COVID-19 au Québec depuis le début de la pandémie, c’est une augmentation de 6361 personnes dans les dernières 24 h, un record au Québec. Il y aurait 9000 cas aujourd’hui. Il y a eu 3 nouveaux décès qui ont été rapportés lors de cette même journée. Le bilan est désormais de 11 642 morts dans la province. Au Canada, la situation augmente aussi. Ce sont 1 890 603 de personnes qui ont contracté le coronavirus. Les décès sont au nombre de 30 048 depuis le début de la pandémie.

La décision était attendue, et les restrictions des mesures sanitaires du Québec seront moins importantes qu’attendues. Les familles pourront se rassembler à Noël à 10 personnes. C’est à partir du 26 décembre que les rassemblements seront plus limités, soit 6 personnes de deux bulles familiales. Il n’a pas été abordé la question d’un éventuel couvre feu.

Cependant François Legault, premier ministre du Québec, a indiqué qu’aujourd’hui, ce sont 9000 cas de COVID-19 qui ont été constatés dans la province. « En une semaine, on est passé de 2700 à 6300 cas. Aujourd’hui, ce sera 9000 cas. On pense qu’il y aura un impact sur les hospitalisations. Dans les prochains jours, il y aura une bonne augmentation. On ne veut pas que cela déborde dans les hôpitaux », a-t-il indiqué.

Le 26 décembre
Pour réagir à cela, il faudra donc attendre le 26 décembre, au lendemain de Noël afin de limiter le nombre de personnes dans les domiciles. « À partir du 26 décembre, les rassemblements seront limités à 6 personnes de 2 bulles familiales. Cela sera la même chose à chaque table de restaurant. » Même si M. Legault n’a pas souhaité inclure la soirée du 24 décembre et la journée de Noël à ces nouvelles restrictions, il demande aux gens « de reporter ces fêtes. Je demande aussi de n’avoir qu’un souper pour le 24 ou le 25. »

Christian Dubé, ministre de la santé a expliqué cette décision en indiquant que « les gens vaccinés ont droit d’avoir un peu de bonheur dans les prochains jours. L’adhésion sociale c’est vraiment important. La grande majorité des Québécois ont été responsables. Essayons de fêter un bon Noël malgré les circonstances. » Même si l’on sait que les nouvelles mesures seront mises en place le 26 décembre, il n’y a pas de date de fin pour l’instant.

Plus de 60 ans
M. Legault a demandé aux personnes de 60 ans et plus d’aller prendre leur troisième dose du vaccin. « Ce sont actuellement 70 % des personnes à l’hôpital qui ont 60 ans et plus. Et ce sont surtout des personnes qui n’ont pas eu leur troisième dose. Cela ne veut pas dire qu’il n’y pas de risque pour les moins de 60 ans, ils sont 30 % à l’hôpital. »

Le Dr Horacio Arruda, directeur de la santé publique du Québec a indiqué que le vaccin Pfizer sera « limité les prochaines semaines, mais il est tout à fait possible de prendre le vaccin Moderna, même si on a été vacciné au préalable avec Pfizer. Ils sont interchangeables. »

Le gouvernement pense que ces mesures sont suffisantes pour garder le contrôle dans les hôpitaux. « Mais on pourra ajouter des mesures si nécessaires. Pour les personnes qui ne sont pas vaccinées, vous mettez à risque nos hôpitaux. Les adultes non-vaccinés représentent 10 % et occupent 50 % des lits. C’est très grave. Les non-vaccinées, je vous demande de rester chez vous si vous ne voulez pas être vacciné. »

Quant à la vaccination obligatoire, M. Dubé a ajouté que « s’il faut aller à la vaccination obligatoire on ira là. Aujourd’hui, on peut s’en passer. En exigeant le passeport vaccinal, les non-vaccinés sont limités. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires