COVID-19 : les pharmaciens en renfort

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
COVID-19 : les pharmaciens en renfort
Christian Dubé, ministre de la Santé. (Photo : CPAC)

Aujourd’hui, 288 539 personnes ont été infectées par la COVID-19 au Québec depuis le début de la pandémie, c’est une augmentation de 588 personnes dans les dernières 24 h. Ce sont 8 nouveaux décès qui ont été rapportés lors de cette même journée. Le bilan évolue à 10 407 morts dans la province. Au Canada, la situation augmente aussi. Ce sont 871 539 personnes qui ont contracté le coronavirus. Les décès sont au nombre de 22 036 depuis le début de la pandémie.

Il sera possible de se faire vacciner dans 350 pharmacies à Montréal dès le 15 mars. C’est ce qu’a annoncé aujourd’hui Christian Dubé, ministre de la Santé, en faisant le point sur la situation de la pandémie au Québec. « Les lieux vont bientôt être dévoilés. Cela va être étendu par la suite dans les autres régions du Québec. Ce sera une première dans l’histoire de la vaccination au Québec. »
L’offre de vaccination qui sera proposée dans les pharmacies sera complémentaire à l’offre faite à travers les cliniques de vaccination déjà en service à Montréal et bientôt en Montérégie.

Les chiffres optimistes du nombre de cas de la COVID-19 à la baisse ces dernières semaines, ne font pas crier trop vite victoire au gouvernement.

L’inquiétude des variants
Christian Dubé, ministre de la Santé du Québec, s’est dit inquiet de la courbe à la hausse du variant anglais du virus. « Le variant britannique monte, surtout dans la grande région de Montréal, ce qui fait qu’on est sur un plateau. On crible tous nos cas positifs, 10 à 12 % sont des variants. Si cela monte, cela peut être très dangereux. On a peur avec cette situation, surtout dans la grande région de Montréal, que ce soit le calme avant la tempête », a indiqué le ministre.

C’est pour cela que le gouvernement avance plus vite dans la vaccination à Montréal, où le variant est le plus présent, qu’ailleurs au Québec. D’ailleurs, à Montréal, les personnes ayant 70 ans et plus peuvent déjà prendre rendez-vous pour se faire vacciner, ce qui n’est pas encore le cas en région.
« Il est normal qu’on ne soit pas rendu aux mêmes âges aux mêmes endroits », a souligné M. Dubé, expliquant par exemple qu’en Montérégie ce n’est pas encore le temps de la vaccination pour les 70 ans et plus, car moins de vaccins sont disponibles et « nous n’avons pas encore terminé de vacciner dans les RPA. Il y a plus de RPA en Montérégie. »
Des livraisons plus importantes pourraient permettre d’accélérer la vaccination en région.

Vaccination
M. Dubé a rappelé qu’il était important de ne pas arriver trop tôt aux rendez-vous fixés afin d’éviter la longue attente. « Il ne faut également qu’un accompagnateur par personne, si la personne a plus de 70 ans », ajoute-t-il.
À ce jour, 350 000 prises de rendez-vous ont été effectuées sur le Web. Les 56 000 appels répertoriés auprès de la centrale téléphonique ont provoqué quant à eux un engorgement du système dans la journée d’hier.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires