COVID-19 : « La situation est critique »

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
COVID-19 : « La situation est critique »
Christian Dubé, Dr Horacio Arruda, directeur national de la santé publique de la province, et Daniel Paré, directeur de la campagne de vaccination au Québec. (Photo : CPAC)

Aujourd’hui, 490 294 personnes ont été infectées par la COVID-19 au Québec depuis le début de la pandémie, c’est une augmentation de 4571 personnes dans les dernières 24 h. Il y a eu 3 nouveaux décès qui ont été rapportés lors de cette même journée. Le bilan est désormais de 11 642 morts dans la province. Au Canada, la situation augmente aussi. Ce sont 1 890 603 de personnes qui ont contracté le coronavirus. Les décès sont au nombre de 30 048 depuis le début de la pandémie.

« La diffusion du virus est fulgurante. La situation est critique. C’est le plus haut nombre de cas jamais annoncé. Cela ne s’en va pas en s’améliorant. Les hospitalisations et les personnes en soins intensif sont en augmentation. Nous avons atteint 50 % des lits disponibles pour la COVID », a commencé à dire Christian Dubé, ministre de la Santé du Québec.

C’est pour cela qu’un resserrement des mesures de santé publique a été pris.

À partir de 17 h ce soir, les bars, les tavernes, les casino, les cinémas et les salles de spectacles seront fermées, comme les salles de sports et les SPA. Le télétravail est désormais obligatoire. Les restaurants resteront ouverts entre 5 h et 22 h. Les sports seront autorisés à huit clos aussi bien professionnel qu’amateur.

Toutes les écoles seront fermées dès ce soir. Tous les élèves du primaire et du secondaire feront leur rentrée scolaire le 10 janvier au plus tôt. L’enseignement est désormais donné à distance. Les écoles resteront ouvertes uniquement pour deux activités, la distribution des tests et les campagnes de vaccination. Les activités parascolaires sont supprimées.

Pour le milieu d’enseignement supérieur resteront ouvert pour les examens et les stages.
Les garderies et les centres de la petite enfance (CPE) restent ouverts. Les services de garde scolaires restent ouvert en favorisant les travailleurs de la santé.

Malgré tout cela, M. Dubé a maintenu à 10 le nombre maximal de personnes pouvant se rassembler dans un domicile ou une salle louée en encourageant les personnes à ne pas le faire.

Troisième dose
M. Dubé a indiqué que la protection d’une deuxième dose et d’une troisième dose passe de 30 % à 75 % face au variant Omicron. La troisième dose sera ouverte aux 60 ans et plus la semaine prochaine.

Le ministre a indiqué avoir atteint les limites du traçage et du dépistage du virus. « On demande aux personnes qui ont les symptômes de se faire dépister. Par contre, les centres de dépistage ne sont pas des outils pour se faire tester si pour se rassembler. »

Il rappelle que les tests rapides, distribués depuis aujourd’hui en pharmacie, doivent être utilisé seulement avec des symptômes. « Cela va dégager les centres de dépistages. » À ce jour, 6 millions de tests ont été distribués dans les écoles et 4 millions dans les pharmacies. « Dès qu’on en reçoit d’autre on pourra les envoyer aux pharmacies. Mais une partie est pour les travailleurs de la santé. La quantité est limitée. »

Délestage
« On devra faire du délestage dans les hôpitaux. Le variant frappe fort. Des travaux sont en cours pour finaliser une manière de fonctionner. Je sais que c’est dur pour le moral, mais ce n’est pas le temps de se décourager, de conclure M. Dubé. Je compte surtout sur tout le monde pour qu’on puisse réduire rapidement nos contacts. Notre réseau de santé est déjà en situation de crise. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
lise lacroix
lise lacroix
5 mois

ils mettent ca sur le dos des divertissements encore mais moi ca fait longtemps que j’aurais fait quelque chose au niveau des écoles primaires là où il y avait contamination mais non le gouv. a attendu encore que la situation deviennent presque incontrolable