Couvre-feu et violence conjugale : des ressources d’aide

Photo de Gabriel Provost
Par Gabriel Provost
Couvre-feu et violence conjugale : des ressources d’aide
Le centre Entre Ailes invite les femmes à faire appel à des ressources d'aide si elles subissent de la violence conjugale. (Photo: archives)

Il ne reste que quelques jours avant la fin du couvre-feu imposé par le gouvernement du Québec, une mesure qui pourrait nuire aux femmes vivant des situations de violence conjugale selon le centre de femmes Entre Ailes de Sainte-Julie.

L’an dernier, à pareille date, la situation était très similaire dans la province. Le gouvernement avait pris la décision d’imposer le couvre-feu, mais plus tôt que l’heure à laquelle il prend présentement place. 

La responsable des communications du centre Entre Ailes, Nadia Teixeira, indique que le fait d’imposer un couvre-feu à nouveau risque d’avoir un impact sur la vie des femmes qui subissent de la violence conjugale. « Même si les femmes rencontrant des défis ont le droit de ne pas respecter le couvre-feu pour aller chercher de l’aide, c’est une mesure qui peut les décourager », dit Mme Teixeira. 

Elle ajoute que pour certaines femmes, « la peur de se faire arrêter par la police est très présente car [elles] préfèrent chercher de l’aide auprès d’organismes plutôt qu’auprès des autorités. On craint qu’elles n’osent pas sortir de chez elle pour aller vers les ressources nécessaires. »

C’est important de savoir que, même si on se sent isolée, les organismes sont là pour vous écouter, vous recevoir. C’est parfois difficile de distinguer une main tendue dans l’obscurité, mais elle est bien là. 

« Même si les femmes rencontrant des défis ont le droit de ne pas respecter le couvre-feu pour aller chercher de l’aide, c’est une mesure qui peut les décourager »

-Nadia Teixeira

Afin d’être en mesure d’aider le plus grand nombre de personnes possible, Entre Ailes est en mesure de répondre aux femmes qui auraient besoin d’aide par divers moyens selon les ce qui est possible et sécuritaire pour elles. « C’est notre travail d’être là pour ces femmes et elles peuvent nous contacter, par courriel, Messenger, téléphone », d’indiquer Nadia Teixeira. 

Ressources d’aide

Pour les femmes qui se posent des questions, qui ont des craintes et souhaitent les partager à une intervenante, le site internet L’R des centres de femmes du Québec ( https://rcentres.qc.ca/centres-de-femmes/ ) permet de trouver le centre de femmes le plus proche de chez soi et d’avoir facilement accès aux moyens de le contacter. 

Les victimes de violence conjugale ou les personnes qui en sont témoins sont invitées à contacter la ligne SOS Violence conjugale au 1-800-363-9010. Cette ressource permet entre autres de donner des renseignements sur la maison d’hébergement la plus proche. Si vous craignez pour votre vie, composez le 911.

Que pensez-vous du retour du couvre-feu au Québec?

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires