Course hommage de Gilbert Proulx

Course hommage de Gilbert Proulx

Le directeur de la Rôtisserie St-Hubert, Gilbert Proulx. (Photo : courtoisie)

Ma famille, mes héros

Gilbert Proulx approche de la cinquantaine. Pour marquer le pas, il a décidé de se remettre en forme et de récolter des fonds pour différentes causes importantes à ses yeux.

À l’aube de ses 50 ans, Gilbert Proulx désire reprendre la forme et choisit de courir afin d’amasser des fonds pour des causes qui le touchent. « La cinquantaine ne me fait pas peur, affirme-t-il en entrevue avec Les Versants. C’est plutôt le moment d’une réflexion personnelle, sur la vie, là où je suis rendu, si je suis satisfait ou pas, et sur mon avenir. » Personnellement, il se dit satisfait, autant en famille qu’en affaires.

Dans son initiative, il soutient trois causes : la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC, la Société canadienne de la sclérose en plaques ainsi que la Société canadienne du cancer. Il désire amasser 1 000 $ pour chaque cause, soit un total global de 3 000 $. Il s’engage à courir 250 km, par tranches de 5 km, d’ici le jour de son 50 anniversaire, le 21 septembre.

Pour obtenir des dons, M. Proulx, qui est directeur de la Rôtisserie St-Hubert sur la route 116 à Saint-Bruno-de-Montarville, a décidé de s’inscrire sur la plateforme One Dollar Gift.

« Pour moi, ils sont des héros. » – Gilbert Proulx

En attendant d’atteindre son objectif de 3 000 $, il continue de courir. Par exemple, d’ici quelques jours, il sera de la course à obstacles Mud Hero, à Saint-Bruno, ainsi qu’à une autre activité, à Saint-Hubert. « Je suis en train d’augmenter mes distances. De 5, je suis passé à des parcours de 10 km. Je sais que je peux faire mieux. Je vise bientôt le demi-marathon. »

Quand le sort s’acharne

En plus de soutenir trois causes, Gilbert Proulx rend hommage à certains membres de sa famille qui ne l’ont pas eu facile au cours des dernières années. « Je souhaitais leur rendre hommage; ma famille a été éprouvée par la maladie. Pour moi, ces gens sont des héros, d’autant plus que pour ma part, la santé est encore très bonne. »

D’où la raison du nom de sa collecte de fonds : Ma famille, mes héros. En effet, celui qui soufflera bientôt ses 50 chandelles est entouré de personnes qui luttent ou qui se remettent de coups durs du destin. D’autres s’en sont allés.

Des héros

C’est le cas de son premier héros, son père, décédé d’une leucémie il y a deux ans et demi après plus d’un an de combat. C’était le deuxième cancer qui affectait M. Proulx, père.

Johanne Bordeleau, la conjointe du directeur, a reçu un diagnostic de sclérose en plaques il y a trois ans, une maladie auto-immune qui s’attaque au système nerveux central. Il admire son attitude : « Elle se bat de façon quotidienne et s’occupe de nous sans se soucier des douleurs, de la fatigue ou des autres problèmes qui affectent sa condition. Elle va bien. La maladie est stable et il n’y a pas de dégénérescence intensive depuis son diagnostic. Elle va au-devant de tout. »

Les héros se suivent pour Gilbert Proulx. Depuis deux ans, son frère combat tous les jours un cancer de stade 4. « Sa persévérance et son courage en font une personne très inspirante », laisse-t-il entendre.

Il y a un peu plus d’un an, c’est au tour de sa sœur d’être touchée par un malheur. Foudroyée par un AVC, elle est opérée d’urgence. Le retour à la réalité est ardu. Il commente : « Son combat pour retrouver ses capacités est phénoménal. Sa volonté et sa persévérance font d’elle une source de motivation pour tous ceux qui l’entourent. »

En décembre dernier, c’est au tour du neveu de Gilbert Proulx de rentrer à l’hôpital, où il est opéré d’urgence pour la reconstruction de l’enveloppe de l’aorte et plusieurs vaisseaux entourant le cœur. Aujourd’hui, il se porte mieux et a repris ses activités.

Enfin, le directeur de la Rôtisserie souligne le courage et la détermination de tous les autres membres de sa famille, leurs conjoints et enfants, pour leur soutien, leur disponibilité et leur amour, et il leur rend hommage : « Ils sont tous aussi des héros. »

Au terme de sa campagne de financement, s’il a atteint et dépassé son objectif de 3 000 $, Gilbert Proulx aimerait encourager un autre organisme en la Maison de soins palliatifs Source bleue.

Le lien pour accéder à la page Ma famille, mes héros : https://www.onedollargift.com/ca-fr/Reve-ma-famille-mes-heros.-course-de-250-km–29667.

QUESTION AUX LECTEURS :

À quel âge entamez-vous une réflexion personnelle sur votre bilan de vie?