Courrier de démission aux élus du directeur général de Saint-Bruno

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Courrier de démission aux élus du directeur général de Saint-Bruno
(Photo : archives)

Lettre lue par Sylvain Brouillette, directeur général de Saint-Bruno, démissionnaire, aux élus le mercredi 28 octobre à 17 h 30, avant de rencontrer les employés de la Ville de Saint-Bruno-de-Montarville le lendemain matin.

« Bonjour à vous, membres du conseil,
Merci pour votre temps, je serai bref et la lecture de ce document ne reflète uniquement mon opinion personnelle, soit de Sylvain Brouillette, directeur général à Saint-Bruno.
Je considère, comme vous, Saint-Bruno-de-Montarville comme l’une des plus belles villes au Québec par sa beauté globale et la qualité des services qui y sont offerts.Les Montarvillois et les Montarvilloises peuvent vraiment en être fiers.

Il me serait difficile de passer sous silence, et ce, depuis mon arrivée avec vous en juin 2019, la confiance à mon égard par une grande majorité des membres du conseil et le soutien de tous les employés. Je prends le temps, aujourd’hui, de vous dire merci ainsi qu’un grand merci à tous mes collègues, cadres, cols blancs et cols bleus.

Le développement, la croissance et le bon fonctionnement d’une municipalité qui se veut agile et performante reposent en grande partie sur deux éléments essentiels. Le premier, la relation entre le maire et le conseil. Le maire se doit d’être transparent sur tous les dossiers. Le deuxième, le tandem qui doit exister entre le maire et un directeur général.

Deux valeurs ont guidé mon parcours professionnel à ce jour, soit le respect des gens et l’intégrité. M. Murray, je vous ai demandé de rectifier le tir il y a quelques semaines lors des premières parutions de M. Alain Dubois.
Vous n’avez rien fait à la suite de ma demande. Il est clair que j’ai eu le courage managérial de faire une divulgation auprès de la CMQcontre une conseillère du Parti montarvillois, je suis maintenant la cible d’une campagne de salissage.

Il faut donc être honnête et admettre que le tandem entre moi et le maire Murray n’existe pas, et ce, depuis plusieurs mois. J’ai la conviction d’y avoir investi, jusqu’à 56 ans, beaucoup de temps, d’énergie et d’effort afin d’établir un équilibre viable, mais malheureusement sans succès.

J’ai pris une décision très difficile ces derniers jours, et par respect pour la majorité des membres du conseil, par respect pour tous nos employés, je vous acheminerai donc demain (jeudi) ma lettre officielle de démission, comme l’ont fait mes deux prédécesseurs sous l’administration Murray, et ce, depuis seulement 7 ans. Avec l’autorisation des membres du conseil, j’amorcerai un transfert de gestion professionnel pour les prochaines semaines et j’informerai les employés demain matin (jeudi). Respectueusement, Sylvain Brouillette. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires