Complexe multisport : dans l’attente de la décision de l’agglomération de Longueuil

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Complexe multisport : dans l’attente de la décision de l’agglomération de Longueuil
Il n'y a plus d'obstacle à la construction du complexe multisport au parc Marie-Victorin. (Photo : Ville de Saint-Bruno-de-Montarville)

Maintenant que les citoyens ont choisi le parc Marie-Victorin pour le futur complexe multisport, comment s’organisera la suite?

L’étape cruciale qui donnera le feux vert au projet, est l’acceptation de ce dernier par l’agglomération de Longueuil.
En effet, la Ville doit faire une demande de modification au Schéma d’aménagement de l’agglomération pour implanter le complexe multisport au parc Marie-Victorin. « Les discussions ont déjà commencé avec l’agglomération et j’ai confiance qu’elle va respecter le choix démocratique de nos citoyens », a indiqué au journal le maire de Saint-Bruno-de-Montarville, Ludovic Grisé Farand.

En juillet 2020, l’agglomération de Longueuil avait été défavorable à accorder à la Municipalité un changement de zonage. Isabelle Bérubé, une élue du Parti montarvillois à l’époque, qui siégeait en tant que présidente de la Commission de l’environnement à l’agglomération, s’était opposée à l’implantation du complexe multisport au parc Marie-Victorin, comme l’ensemble des autres membres de la Commission.

Aujourd’hui, le maire ne semble pas envisager de plan alternatif et semble confiant que cette étape ne sera désormais qu’une formalité. D’ailleurs, lors de la dernière séance du conseil municipal, à la demande d’un citoyen, le maire et le conseiller du district 2, Vincent Fortier, membre du parti Ensemble Saint-Bruno, fondé par Isabelle Bérubé, se sont fait l’accolade. « J’espère du fond du cœur qu’il ne va pas intervenir dans le processus et qu’il respectera le choix des citoyens. Je pense que les citoyens vont l’avoir à l’œil de toute façon et qu’il serait périlleux pour lui d’essayer de tenter quoi que ce soit. »

Lors de la séance du conseil municipal M. Fortier a voté pour valider le vote citoyen. « Mais mon point de vue n’a pas changé. Je vais quand même voté pour, par respect pour les citoyens qui sont allés voter. »
La résolution a été envoyée à toutes les Villes liées qui voteront prochainement lors du conseil de l’agglomération, pour valider le projet ou pas.

Pour la Ville de Saint-Bruno-de-Montarville, un calendrier est cependant déjà établi pour aller de l’avant. « Il est prévu de donner les mandats aux firmes d’architectes à l’automne 2022, donc on aura le tout en 2023 », d’indiquer M. Grisé Farand.

Le choix du maire
Pour le maire, le parc Marie-Victorin comportait de nombreux avantages : « Il s’agit de l’option la moins coûteuse avec la date d’ouverture estimée la plus hâtive. Sa construction ne nécessitera aucun déboisement, et son emplacement minimisera les nuisances pendant sa construction tout en étant situé près d’une piste cyclable, d’une école et des grands axes routiers », indiquait la Ville lors de la présentation du projet avant le choix des citoyens entre le site du parc Marie-Victorin et celui de l’école secondaire Mont-Bruno.

À l’inverse, le parc Marie-Victorin comporte aussi des défis comme son emplacement décentralisé, moins populeux et près d’un secteur industriel. Il favorise moins la mobilité active et l’utilisation du transport en commun. Des défis que compte relever le maire en améliorant l’accès au site. « Je confirme que la piste cyclable sera prolongée pour se rendre au complexe sportif. Pour les navettes électriques, nous sommes en discussions avec le RTL et c’est notre objectif d’en avoir à Saint-Bruno dès que possible. Il est trop tôt pour dire si ce sera gratuit. Si elles sont mises en place, l’objectif serait qu’elles puissent desservir les principaux points d’intérêts de la ville comme le complexe sportif, le lac du village, le centre-ville … », de conclure le maire.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires