Complexe d’obtenir le centre sportif

Photo de Gabriel Provost
Par Gabriel Provost
Complexe d’obtenir le centre sportif
Le complexe réglera notamment le problème de piscine vécu par Saint-Bruno depuis des années. (Photo : archives)

Le prolongement de la fermeture de la piscine de l’école secondaire du Mont-Bruno remet l’enjeu du centre sportif sur la table dans la municipalité, et ce, en pleine période électorale. 

En juillet 2021, la piscine de l’école secondaire du Mont-Bruno n’ayant pas subi de réparations majeures depuis plusieurs années et son état se détériorant de plus en plus,le Centre de services scolaire des Patriotes (CSSP) annonçait que les citoyens et les élèves n’auraient pas accès à la piscine, qui subit des travaux d’urgence. Cette situation devait durer jusqu’au 30 novembre, mais les Montarvillois devront finalement continuer de se baigner à Boucherville ou à Sainte-Julie, deux villes qui ont accepté de fournir des services aux gens de Saint-Bruno au moins jusqu’au printemps prochain. 

Pour éviter que ce type de situation ne se reproduise à l’avenir et pour garantir un accès à une piscine municipale pour les Montarvillois, la Ville a prévu de procéder à la construction d’un complexe sportif, une démarche qui a débuté en 2017 et qui pourrait n’aboutir que dans quelques années. 

C’est qu’au conseil municipal sortant, le seul élu qui désirait toujours voir le complexe sportif être créé au parc Rabastalière était le maire Martin Murray. Tous les conseillers ont fini par considérer comme meilleure l’option de construire le complexe sur les terrains de l’école secondaire du Mont-Bruno ou près du parc Marie-Victorin. 

Pour installer le centre sportif dans le parc Rabastalière, comme cela était initialement prévu dans les plans, des coûts de 3 millions de dollars étaient réservés au déménagement des terrains de balle se trouvant dans le parc, une dépense qui serait évitée si un autre site était choisi pour y installer le complexe sportif.

Dans un rapport produit en 2009, Saint-Bruno reconnaissait que les installations sportives sur le territoire de la Ville étaient inadéquates. Ledit document « mettait déjà en évidence la vétusté de la piscine ainsi que l’inadéquation de certains des gymnases ou des espaces communautaires utilisés par les organismes par rapport à certaines pratiques sportives ou récréatives. Plafonds trop bas, revêtement peu adapté, difficulté en matière d’accessibilité universelle, stationnement insuffisant » faisaient partie des problèmes il y a 12 ans. 

20 novembre

C’est la date à laquelle la piscine de l’école secondaire devait rouvrir, échéance depuis reportée au printemps 2022

Depuis, un deuxième rapport – l’étude de faisabilité de la construction d’un complexe multisports – a été publié en avril 2019. Cette étude détaillée a été réalisée grâce à un partenariat entre Saint-Bruno et l’Institut du Nouveau Monde. 

Au terme des 114 pages, il est évalué que le complexe pourrait être en opération dès 2022. Cependant, au programme triennal d’immobilisations (PTI) de 2021-2022-2023, lequel a été publié en octobre 2020, la Ville prévoit qu’une somme de 26 500 000 $ servira en 2023 à procéder aux travaux pour le complexe sportif, ce qui implique que le complexe ne sera pas construit en 2022.

Puis, dans le PTI 2022-2023-2024, le projet apparaît au premier rang des priorités de Saint-Bruno en termes d’investissements prioritaires pour la qualité de vie des citoyens. Le qualificatif « critique » a été attribué, soit le plus urgent des niveaux, pour cette réalisation. Pour les années 2023 et 2024,
22 550 000 $ sont prévus en dépenses d’investissements pour les plans et devis ainsi que les travaux reliés au complexe sportif. Entre les deux PTI, les dépenses de travaux ont donc subi un délai d’une année. 

Douze ans après que Saint-Bruno a reconnu que les espaces sportifs dans la municipalité n’étaient pas suffisants vis-à-vis la demande de la part de différentes organisations, la Ville n’a pas encore débuté les travaux pour construire le complexe sportif. Des sommes pour les travaux étant prévues jusqu’en 2024, et le lieu choisi pour installer le centre demeurant incertain, il est possible que le tout soit construit à partir de 2024 ou plus tard. 

Plusieurs fonctions

Selon l’étude de faisabilité produite par l’Institut du Nouveau Monde, le complexe sportif qui prendrait place au cœur de Saint-Bruno compterait notamment deux gymnases, des vestiaires pour les équipes de football, une piscine publique ayant au moins huit couloirs de nage pour faire des longueurs et un bassin moins profond pour les enfants, Divers locaux feraient également partie des espaces aménagés dans le complexe afin de permettre aux organismes d’y avoir accès s’ils en ont besoin pour des activités quelconques. 

Quand pensez-vous que le complexe sportif verra le jour à Saint-Bruno?

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires