Un bon repas pour nos aînés

Semaine québécoise des popotes roulantes

Du 16 au 22 mars se tient la 9e Semaine québécoise des popotes roulantes (SQPR) sous le thème « Un mets livré par un bénévole de la popote roulante, c’est plus qu’un repas : c’est une présence pour nos aînés ». À Saint-Bruno, le Centre d’action bénévole Les p’tits bonheurs organise deux activités pour l’occasion.

Les p’tits bonheurs croient que la popote roulante est un service indispensable pour contrer la malnutrition et l’isolement chez les aînés. Cette année encore, le centre soulignera l’événement le lundi 17 mars avec le porte-parole local, le chef enseignant à l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ), Pasquale Vari. La quarantaine de bénévoles engagés dans le service de la popote roulante du Centre d’action bénévole est conviée à un buffet à 12 h.

Également, le jeudi 20 mars, la députée fédérale de Saint-Bruno/Saint-Hubert, Djaouida Sellah, livrera la popote roulante avec les bénévoles. Mme Sellah s’est engagée à se joindre à nous dans le cadre d’une smartnomination. « La campagne sociale smartnomination est tellement intéressante! Une fois sélectionnée, nous devons faire une bonne action et ensuite nommer trois autres personnes, qui feront également la même chose, s’est enthousiasmée la députée. C’est donc avec plaisir que j’irai offrir mon aide à la popote roulante du Centre d’action bénévole de Saint-Bruno, dès 11 h. »

Mission des popotes roulantes

La SQPR est un événement promotionnel à travers tout le Québec, en partenariat avec le Regroupement des popotes roulantes du Québec, dans le but de faire connaître et reconnaître le service de la popote roulante.

La mission des popotes roulantes est avant tout un service de livraison de repas à domicile pour toute personne en perte d’autonomie, vivant seule ou en convalescence. Ainsi, en 2013, le Centre d’action bénévole Les p’tits bonheurs a distribué 4 213 repas auprès d’une trentaine de bénéficiaires dont la moyenne d’âge est de 78 ans.

Du côté du Centre de bénévolat de Saint-Basile, on rapporte que trois plateaux sont distribués chaque semaine pour les citoyens qui ne peuvent pas se déplacer. Le service le plus populaire reste « les diners partagés », qui ont lieu deux fois par semaine, et auxquels une vingtaine de personne assiste chaque fois.