La petite histoire du kronut de Pains & Saveurs

De New York à Saint-Bruno-de-Montarville

Soucieux d’offrir notamment des produits de qualité supérieure, des importations des plus variées et un service des plus courtois, le copropriétaire de Pains & Saveurs, Frank Barberio, propose maintenant sa version du kronut, cette pâtisserie populaire créée en mai dernier par le chef français Dominique Ansel, de la Dominique Ansel Bakery, à New York.  

« Depuis quelque temps déjà, je suivais ce pâtissier, Dominique Ansel et ses créations, grâce à Internet et les réseaux sociaux. J’étais donc au courant de ce qu’il essayait de confectionner; j’en ai suivi l’évolution et le processus », mentionne Frank Barberio, que le journal a rencontré dans son entrepôt de Saint-Basile-le-Grand. L’homme est un passionné de tout ce qui se fait dans le monde des gâteaux et des pâtisseries, au point de participer à des séminaires à Paris et New York. « Il y avait une demande du produit pour la Rive-Sud (Montréal) et je suis heureux d’offrir cette nouveauté aux gens de Saint-Bruno », d’expliquer le responsable de la boulangerie et de la pâtisserie chez Pains & Saveurs. 

La pâtisserie, lancée le 10 mai 2013 à la Dominique Ansel Bakery, a rapidement gagné le cœur des gourmands de la planète, devenant la première pâtisserie virale à faire le tour du monde, chaque chef y ajoutant son propre grain de sel. « Ce fut l’explosion sur les réseaux sociaux. Le jour du lancement, 30 kronuts ont pris preneur en quelques minutes », raconte l’intéressé, qui qualifie le nouveau produit de « belle gâterie » qui n’entre pas dans ce que l’on connaît des pâtisseries françaises plus raffinées, au même titre que la mousse au chocolat, l’éclair ou encore le millefeuille. 

Le kronut de Pains & Saveurs

Comme son nom l’indique, le kronut est un croisement entre le croissant et le beignet (cro pour croissant, nut pour doughnut, beigne en anglais) : il est composé d’une pâte à croissant (type feuilletée) détaillée en forme de beignet, frit comme un beignet, farci d’une crème au goût du pâtissier, roulé dans le sucre puis orné d’un glaçage pour la décoration. Du côté de Frank Barberio et de son équipe chez Pains & Saveurs, on a opté pour une recette contenant un beurre spécifique de la Belgique et une crème légère à la vanille de Madagascar. « La recette a été reprise à travers le monde, mais chaque chef tente d’y mettre sa petite touche particulière. De notre côté, nous étions déjà reconnus pour la qualité de nos croissants; notre base de pâte nous a donc permis d’en arriver à une bonne qualité sans trop de difficultés. » Ce qui ne les a pas empêchés de travailler pendant deux mois afin de perfectionner le nouveau produit qui se vend aux succursales de Saint-Bruno-de-Montarville et Saint-Hubert, du mercredi au samedi uniquement. « Nous comptons sur une équipe passionnée, qui adore relever des défis; celui-ci en était un que nous avons pris deux mois à maîtriser, afin de trouver les bonnes préparations à intégrer dans la pâte », de poursuivre monsieur Barberio. 

Depuis son arrivée chez Pains & Saveurs, le kronut (avec un k pour le différencier de celui de NY) s’est vendu 700 fois la première semaine, 900 la semaine suivante et à plus de 1 200 reprises lors de la troisième semaine. Ils ont tous été vendus. « À partir du 9 novembre, nous allons arrêter la production des kronuts afin de nous concentrer pour les Fêtes. C’est trop d’ouvrage pour le personnel que nous avons sous la main, mais nous en reprendrons la fabrication par la suite, avec une saveur différente, pas encore déterminée. Une chose est certaine, le kronut ne sera pas disponible à l’année. »   

Cette situation devrait permettre de créer l’engouement et l’attente pour le produit en revenant seulement pour des saisons particulières. « Nous voulons être capables de garder un certain rythme, sans perdre notre efficacité avec nos autres produits », indique celui qui est copropriétaire de l’entreprise avec sa femme, Yolanda Gallo.