En route pour une meilleure santé

Campagne « Bien entourés »

Bouger plus, manger sainement, cesser de fumer, voilà ce que 69 % de la population adulte du territoire du CSSS Richelieu-Yamaska se dit être prête à faire pour améliorer son état de santé. Le tout est révélé dans une enquête réalisée en 2009 par la Direction de santé publique de la Montérégie, menée auprès 4 400 adultes montérégiens.

Beaucoup de gens sont bien intentionnés, mais est-ce que tout est mis en place dans leur communauté pour que ceux-ci puissent facilement passer à l’action et ainsi enrichir leur qualité de vie?

« Bien que l’adoption de saines habitudes de vie reste un choix individuel, la mise en place d’environnements favorables dans la communauté facilite le passage de l’intention à l’action, mentionne la Dre Jocelyne Sauvé, directrice de santé publique de la Montérégie. C’est pour cette raison qu’il est essentiel de pouvoir compter sur l’ensemble des acteurs du milieu, à commencer par les municipalités, qui disposent des leviers et des moyens d’action privilégiés pour favoriser l’adoption par leurs citoyens de saines habitudes de vie. »

Une campagne régionale pour des citoyens « Bien entourés »

La campagne régionale « Bien entourés » de la Direction de santé publique de la Montérégie fait la promotion des environnements qui permettent de bouger plus et de manger mieux. En effet, une multitude d’actions sont déjà posées par les municipalités pour amener la population à vivre mieux. Pour en citer quelques-unes, on retrouve entre autres l’augmentation de l’accès à des installations sportives et récréatives, l’amélioration de l’offre de boissons et d’aliments sains à prix abordables dans les concessions municipales et lors d’événements spéciaux, le soutien à la création de jardins communautaires et collectifs, de même qu’à des marchés de producteurs maraîchers, l’aménagement de corridors scolaires pour encourager les déplacements actifs sécuritaires des écoliers, etc.

« Nous souhaitons, avec cette campagne, mettre de l’avant les bons coups qui se font dans les différentes municipalités de la région. Par le fait même, d’autres municipalités peuvent s’inspirer des initiatives les plus intéressantes. Ce sont souvent des projets qui demandent peu d’investissement, seulement de la volonté!, ajoute la Dre Sauvé. Et si les citoyens croient qu’ils pourraient être mieux « entourés », ils peuvent toujours en glisser un mot à leurs élus municipaux.»

Portrait de la situation dans le CSSS Richelieu-Yamaska et actions mises en place

Le portrait de la population vivant sur le territoire du CSSS Richelieu-Yamaska ressemble à celui des Montérégiens : 81 % sont des non-fumeurs, 59 % consomment cinq portions de fruits et des légumes ou plus chaque jour et 28 % disent pratiquer au moins 90 minutes d’activité physique par semaine.

L’enquête réalisée par la Direction de santé publique de la Montérégie révèle également que 60 % de la population du territoire présente des facteurs de risques de développer une maladie chronique, alors que 17,6 % souffrent actuellement de maladies chroniques.

« Les municipalités sont des partenaires incontournables lorsqu’il est question de modifier les environnements pour améliorer la santé de la population. Nous sommes heureux de collaborer avec elles sur des projets qui donnent des résultats tangibles, et ce, pour le plus grand bénéfice de la population et des générations à venir! », a mentionné Yolaine Rioux, directrice des programmes de santé publique, des soins infirmiers et des pratiques professionnelles au CSSS Richelieu-Yamaska.

Pour obtenir plus d’information sur les environnements favorables aux saines habitudes de vie mis en place par les municipalités de la Montérégie : www.bienentourés.com. (OW)