Collecte de sang en période de confinement

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Collecte de sang en période de confinement
La collecte de sang se déroulera au Centre Marcel-Dulude lundi et mardi. (Photo : archives)

Lundi 27 avril, de 13 h à 19 h et mardi 28 avril de 10 h à 16 h au Centre Marcel-Dulude, aura lieu une collecte de sang à Saint-Bruno-de-Montarville. Attention, uniquement sur rendez-vous.

Il faudra communiquer avec Héma-Québec au 1 800 343-7264 ou par courriel à jedonne@hemaquebec.qc.ca pour pouvoir donner son sang en ces temps de pandémie.

« Il est préférable de nous envoyer un courriel à jedonne@hemaquebec.qc.ca car en téléphonant à Héma-Québec il y a quelques difficultés vu le nombre d’appels », explique au journal Hélène Laprade, conseillère en organisation de collectes de sang chez Héma-Québec.

Par courriel, il est important pour prendre rendez-vous de donner son nom, date de naissance, numéro de donneur inscrit sur votre carte de donneur si possible, et vos disponibilités.

Héma-Québec espère avoir une centaine de dons par jour. Un objectif qui pourrait semblait difficile a atteindre en tant de pandémie, et parce que les dons ne se font que sur rendez-vous. Et bien il n’en est rien.

« C’est vrai qu’en temps normal, avec des rendez-vous, il y a moins de monde, mais ce n’est absolument pas le cas aujourd’hui. Les gens sont très participatifs et nous sommes à la veille d’atteindre nos objectifs pour Saint-Bruno », explique Mme Laprade.

Même en temps de pandémie, les hospitalisations ne s’arrêtent pas et le besoin en sang est indispensable tous les jours. « C’est vrai qu’avant la pandémie, les hôpitaux avaient un besoin de 100 % du sang collecté. Aujourd’hui, avec la baisse des hospitalisations le besoin est un peu moindre, mais l’objectif, après la réouverture des services, est d’augmenter les dons au fur et à mesure pour revenir à la normale. »

« L’appel du premier ministre a eu un impact indéniable. Le 18 mars, nous avions une collecte de sang à Chambly. Une personne sur 3 nous indiquait alors qu’il répondait à l’appel. » – Hélène Laprade

Mesures de sécurité

Évidemment, avec la pandémie, des mesures exceptionnelles sont mises en place à chaque prélèvement.

Le site est surveillé de près et tout le monde n’y aura pas accès sans passer par un questionnaire à l’accueil. Toutes les personnes ne répondant pas aux exigences de sécurité seront refusées.

Vous sentez-vous bien aujourd’hui? Faites-vous de la fièvre? Avez-vous de la toux? Avez-vous été en contact avec une personne ayant reçu un diagnostic de la COVID-19 au cours des 14 derniers jours? Avez-vous perdu l’odorat ou le goût dans les 14 derniers jours? Au cours des 14 derniers jours, êtes-vous allé à l’extérieur du Canada?

« À toutes ces questions je commence toujours par demander ‘’êtes-vous de bonne humeur aujourd’hui? Et j’ai toujours des personnes super gentilles qui acceptent toutes ces mesures. »

Une prise de température systématique sera mise en place. Les donneurs et les bénévoles qui auront une température supérieure à 37,5 C ne pourront pas accéder au site de la collecte.

Un masque sera remis aux donneurs et aux bénévoles pour la période de leur passage sur le site de collecte.

Pour minimiser le nombre de personnes sur la collecte, les accompagnateurs et/ou les enfants des donneurs ne seront pas admis sur le site.

Les donneurs seront appelés à se désinfecter les mains à leur arrivée et si nécessaire, à d’autres moments donnés tout au long du parcours.

Les écrans utilisés pour le questionnaire de qualification au don de sang, les lits de prélèvements et de repos seront désinfectés entre chaque donneur.

Le nombre de personnes sur le site sera minimisé grâce aux grilles de rendez-vous.

Les gens sur la collecte devront garder une distance d’au moins 2 mètres entre eux (dans la mesure du possible).

L’appel du premier ministre

« Les premières semaines, nous avons eu beaucoup de jeunes nouveaux donneurs. Dernièrement, nous voyons plusieurs anciens donateurs revenir. »

Un des éléments déclencheurs à la réussite de ces dons est l’appel du premier ministre, à tous, de François Legault pour aller donner du sang. « L’appel du premier ministre a eu un impact indéniable. Le 18 mars, nous avions une collecte de sang à Chambly. Une personne sur trois nous indiquait alors qu’il répondait à l’appel. »

La saviez-vous?

1 000 dons de sang sont nécessaires chaque jour pour répondre aux besoins des personnes ayant besoin de transfusion de produits sanguins. C’est le cas en temps normal et cette réalité demeure en contexte de pandémie.

Il n’existe aucun substitut au sang.

Il faut un humain pour donner du sang à un autre humain.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des