Circonscription de Montarville : Stéphane Bergeron vainqueur à 43,21 %

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Circonscription de Montarville : Stéphane Bergeron vainqueur à 43,21 %
Le candidat bloquiste dans la circonscription de Montarville, Stéphane Bergeron, est élu. (Photo : Frank Jr Rodi )

Le résultat est désormais officiel : Stéphane Bergeron l’emporte dans la circonscription de Montarville avec 43,21 % des votes.

La soirée s’annonçait longue lorsque les premières boîtes de vote ont été dépouillées. Très vite, il était possible de voir que la victoire se jouerait entre deux candidats, celui du Bloc québécois, Stéphane Bergeron, et celui du Parti libéral du Canada, le député sortant Michel Picard. Toutefois, indiquer qui sortirait vainqueur des deux candidats qui se livraient bataille était plus difficile.

Les premiers résultats ont commencé assez tardivement à tomber dans la circonscription de Montarville. M. Bergeron a débuté en tête, puis c’était au tour de M. Picard. Après le comptage de plusieurs bureaux de vote, une tendance commençait à se dessiner en faveur de M. Bergeron, mais l’écart n’était pas encore suffisant pour désigner un vainqueur.

Il a fallu attendre vers 23 h pour connaître le vainqueur dans Montarville, alors que les bureaux de vote n’avaient pas encore tous rendu leur résultat.

Le résultat final
Stéphane Bergeron gagne cette élection avec 43,21 % des voix. M. Picard, le député sortant, est assez loin derrière avec 35,6 % du scrutin, c’est presque 10 points de moins.
Les autres candidats de Montarville n’ont joué qu’un rôle de figurants dans cette élection, se partageant le reste des suffrages citoyens. Djaouida Sellah (NPD), Julie Sauvageau (PCC), Jean-Charles Pelland (PV), Julie Lavallée (PPC) et Thomas Thibault-Vincent (Parti rhinocéros) se sont partagé à eux tous 21,19 % des voix, sans qu’aucun ne rassemble plus de 10 % des votes.

76 %
C’est le taux de participation dans la circonscription de Montarville, encore une fois l’un des plus forts au Canada.

Une forte participation
Comme à son habitude, les citoyens de la circonscription de Montarville ont montré qu’ils s’intéressaient à l’élection fédérale. Le taux de participation a été de 76 %, un des plus forts taux de participation au Canada encore une fois. En 2015, les électeurs s’étaient déplacés pour voter dans la circonscription à 77 %.

Dans la circonscription, une tendance semble également se dessiner. Cette forte participation semble avantager les candidats qui sont dans les partis ayant le vent dans les voiles au moment de l’élection. Pour la première fois, en 2011, on parlait d’une vague orange (NPD) qui déferlait sur le Québec : la candidate NPD de Montarville, Djaouida Sellah, l’a emporté. En 2015, nous parlions d’une vague rouge (Parti libéral), c’était au tour du candidat du PLC, Michel Picard, de devenir député. À cette élection, nous parlons d’une vaguelette bleu clair (Bloc québécois) qui a emporté encore une fois la circonscription de Montarville en désignant Stéphane Bergeron.

La circonscription revient à ce qu’elle était aux élections de 2004 et 2008 avec l’élection de la bloquiste, Carole Lavallée. Comme au Québec en général, le Bloc québécois, que l’on croyait au plus bas, a su reprendre du poil de la bête et reconquérir la circonscription de Montarville.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des