Chronique vin de Jean-Simon Rioux : ça sent la pomme

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Chronique vin de Jean-Simon Rioux : ça sent la pomme
Jean-Simon Rioux, Chef-Sommelier Hôtel Rive Gauche
 Restaurant Le Coureur des Bois
 La Cabane Gourmande du Coureur (Photo : courtoisie)
Jean-Simon Rioux, Chef-Sommelier
Hôtel Rive Gauche

Restaurant Le Coureur des Bois

La Cabane Gourmande du Coureur

Depuis la législation de la production artisanale du cidre au Québec, en 1988, il aura fallu attendre le début des années 2000 pour voir la production de cidre qualitatif augmenter. Aujourd’hui, l’industrie est en plein croissance, avec au-dessus de 100 producteurs et un intérêt du public qui ne cesse de croître.

Majoritairement situé en Montérégie, en Estrie, dans les Laurentides et dans la région de Québec, les producteurs de cidre fonctionnent principalement avec quatre variétés pour la fabrication de leurs produits : McIntosh, Empire, Cortland et Spartan. On retrouve une production accentuée sur cinq types de cidre. Le cidre tranquille sans effervescence, le cidre mousseux, où l’on retrouve une bulle persistante, le cidre rosé, qui se distingue par son goût légèrement tannique, le cidre de glace, issu de pommes gelées et liquoreux au palais, le cidre de feu, qui est aussi liquoreux mais élaboré via l’évaporation de l’eau de pomme et la concentration des sucres.

Avec une distinction notée à l’international pour ses cidres de glace, l’industrie du cidre au Québec continue de progresser, se démarquant de plus en plus pour une approche spécialement artisanale et moins interventionniste tout en innovant dans des styles tels que les cidres aux macérations sur peaux de raisins.

RECOMMANDATION DE LA SEMAINE

Cidre mousseux rosé, Boire la vie en rose, Michel Jodoin (19,95 $, #733394)

Grand nom de l’industrie du cidre au Québec, Michel Jodoin a grandement participé à l’essor des cidres au Québec. Fondé en 1988, la cidrerie produit du cidre sous toutes ses formes, en plus d’offrir des spiritueux de pomme de grande qualité. Élaborée avec des pommes Geneva à chair rouge, la cuvée Boire la vie en rose s’ouvre sur des notes de fruits blancs et un profil floral bien fin. En bouche, la bulle est abondante et l’acidité persistante camoufle bien l’impression de sucre de ce cidre demi-sec. Parfait lors du brunch, que ce soit pour faire des mimosas à la pomme ou se marier avec des plats légèrement sucrés et bien gourmands.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires