Champion canadien de triathlon à Sainte-Julie

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Champion canadien de triathlon à Sainte-Julie

Le Julievillois Jérémy Briand, en remportant le triathlon de Kelowna, devient le premier québécois depuis 20 ans à accéder au titre de Champion canadien de triathlon.

L’objectif de début de saison était de se qualifier pour les manches de la Coupe du monde de triathlon : en deux semaines, Jérémy Briand l’a fait de la meilleure des manières. « Pour me qualifier, je devais terminer dans le top 5 de deux courses de la Coupe continentale. » Le 29 juin, à Montréal, il a terminé quatrième et les 6 et 7 juillet en Colombie-Britannique, au Apple Triathlon de Kelowna, il a fait encore mieux : « J’ai remporté le championnat canadien de triathlon. »

À 24 ans, l’athlète de Sainte-Julie devient le premier Québécois en près de 20 ans à remporter ce titre. Briand, résidant de Sainte-Julie, a exécuté sa tactique de course à la perfection contre un groupe international de 30 athlètes qui se sont qualifiés pour une place dans la finale de la course de sprint du 7 juillet, après une demi-finale de super sprint, le 6 juillet.

L’athlète a réalisé un chrono gagnant de 52 min 11 au sprint devant son compatriote Russell Pennock (Calgary).

« Ça semble irréel », s’est réjoui Briand. « J’ai eu beaucoup de blessures ces dernières saisons, donc gagner les canadiens était un de mes grands objectifs, et je suis aux anges. »

Briand a repris confiance après une grosse journée le samedi où il a réalisé le meilleur temps des trois qualifications du super sprint, cela lui donnant la première place sur la ligne de départ dans la finale.

« Je savais que la natation serait décisive pour moi parce que le peloton était au courant que j’étais un bon coureur, » ajoute Briand. « J’ai bien joué mes cartes, et j’ai pu avoir la voie libre pendant toute la nage. »

Briand faisait partie d’un grand groupe qui s’est élancé sur les rives du lac Okanagan après la nage de 750 mètres et dans le centre-ville de Kelowna pour un parcours de 20 kilomètres en vélo. Le grand peloton est resté ensemble pendant les deux tours sur le vélo, laissant la course à pied décider des médailles.

Briand et Charles Paquet, de Port-Cartier, au Québec, se sont distancés du peloton pour la plus grande partie de la course de cinq kilomètres, mais Russell Pennock, de Calgary, a fait un bon effort et a lentement remonté le groupe.

Participant à sa première série de courses de triathlon en près de trois ans, Pennock, un coureur de cross-country de 23 ans des Dinos de l’Université de Calgary, qui s’entraîne au Centre national de performance de Triathlon Canada, a rattrapé Briand et Paquet lors de son dernier tour du City Park à Kelowna afin de mettre la table pour un sprint final de 800 mètres dans le but de monter sur le podium. Pennock a effectué sa manœuvre dans un virage avant la dernière ligne droite, mais Briand ne s’est pas laissé avoir et a répondu par un sprint gagnant à la ligne d’arrivée.

« J’ai eu une T2 très difficile, mais j’ai réussi à reprendre du temps à la course, a expliqué Briand. Je sais que le sprint est l’une de mes forces, alors j’ai pu en profiter aujourd’hui. »

Pennock a arrêté le chrono à 52 min 14 pour la médaille d’argent. Paquet, qui aura 22 ans la semaine prochaine, a décroché la médaille de bronze avec un temps de 52 min19.

À 24 ans, ce titre arrive au Julievillois alors qu’il n’est pas à l’apogée de sa carrière. « Plus ça va, plus les gens connaissent mon nom. »

L’athlète a oublié sa blessure au pied qui l’avait empêché de faire les Séries mondiales l’an dernier. « J’ai été embêté longtemps, mais aujourd’hui, je n’ai plus de problème. Je vais avoir un calendrier chargé cette année avec près de 12 courses cette saison. »

Maintenant qu’il est entré sur le circuit de triathlon le plus prestigieux au monde, un autre objectif se pointe à l’horizon : « Les Jeux olympiques, soit à Tokyo l’an prochain ou en 2024 à Paris. »

Avec un baccalauréat en physique à l’Université McGill, l’athlète peut désormais se consacrer pleinement à son sport pour atteindre ses objectifs.

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
trackback

[…] Article complet disponible dans les Versants en cliquant ici. […]