Förena : cette fois, c’est la bonne!

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Förena : cette fois, c’est la bonne!
Patrick Rake et Geneviève Lamy, directrice marketing du Groupe SKYSPA. (Photos : Frédéric Khalkhal)

L’ouverture de la station thermale Förena, attendue à l’été 2019 et reportée à plusieurs reprises, aura lieu pour le public vendredi.

Depuis le début de la semaine, Förena accueille un public testeur pour faire les derniers ajustements avant l’ouverture le vendredi 31 janvier.

Le projet du président du Groupe SKYSPA, Patrick Rake, a connu pas mal de péripéties, allant d’une opposition farouche au projet de certains citoyens à la grève des grutiers, en passant par le manque de main-d’œuvre dans le domaine de la construction.

Finalement, après la première pelletée de terre symbolique en décembre 2018, la cité thermale Förena, comme on peut le lire sur les affiches, pourra accueillir ses premiers clients cette semaine.

La semaine dernière, au milieu du grand ménage qui venait de commencer, les propriétaires nous ont ouvert leurs portes.

Déjà grand

En arrivant sur le site, ce qui saute aux yeux, c’est la taille du complexe. Les premiers visiteurs pourront profiter de nombreuses installations, et pourtant, le site n’en est qu’à sa première étape, où seulement 30 % du terrain est exploité.

À terme, le centre thermal sera l’un des plus grands SPAS au Canada, selon le propriétaire. Le projet final représentera un investissement total de 48 millions de dollars, et comportera un hôtel et d’autres installations, exploitant ainsi l’entièreté du terrain.

En attendant, l’endroit, au pied du mont Saint-Bruno, propose trois bâtiments entourant un bassin central extérieur.

L’expérience que propose la station thermale commence au moment d’ouvrir les portes du bâtiment principal. Le personnel recevra la clientèle à l’accueil pour l’orienter vers le centre névralgique du bâtiment un étage en dessous. Avant de descendre les escaliers, il sera déjà possible de voir la montagne, toujours mise en évidence par de larges ouvertures vitrées.

Au bas des escaliers, le peignoir enfilé, le décor, extérieur, avec ses 6 bassins et ses 400 roches, nous saute au visage. Un restaurant de 70 places, avec une terrasse doublant sa capacité, est orienté vers la montagne, offrant par la même occasion une vue sur les bassins.

« Nous avons voulu faire quelque chose d’unique au monde. La couleur de l’eau dans les bassins est naturelle. Nous avons voulu donner l’impression que la source d’eau a toujours été là. Nous avons un minimum de chlore et avons investi 1 million de dollars dans la salle mécanique pour assurer la meilleure des filtrations », explique M. Rake.

« L’aspect social a été mis de l’avant pour cette étape. » – Patrick Rake

En mode éducation

Le président du groupe a parcouru le monde pour s’inspirer des différents SPAS sur la planète. Il a tenté de faire un condensé de ses meilleures expériences pour proposer un voyage expérimental dans les pratiques thermales de l’Islande, de l’Allemagne ou encore de la Russie.

« On se donne un rôle éducatif. Il y a dans cette première phase un côté ludique assez fort que l’on a insufflé au projet. L’aspect social a été mis de l’avant pour cette étape. »

Visite guidée

La cité thermale accueillera les premiers visiteurs dans un centre qui s’inspire des rituels de thermothérapie de l’Islande, de l’Allemagne et de la Russie. L’endroit offrira également des services de massothérapie et d’esthétique.

Le SPA islandais est la première référence que Förena propose au public. C’est celui qui offre le plus large bassin extérieur avec une eau tempérée, toujours avec une vue sur la montagne. Deux plus petites structures l’accompagnent avec des eaux plus chaudes.

Le bâtiment allemand est quant à lui plus sophistiqué et épuré. Dans un bâtiment couvert, la douche sera obligatoire avant et après le rituel Aufguss. Après le sauna, un bassin extérieur d’eau froide, toujours aux lignes germaniques, pourra ramener rapidement la personne dans le haut du bâtiment, où une salle de détente l’attend avec toujours une vue sur la montagne. Les fenêtres panoramiques à quatre pieds du sol permettront aux visiteurs, assis dans des chaises suspendues, de scruter le paysage en suspension.

Enfin, la dernière ambiance sera russe. Dans un bâtiment plus grand, l’atmosphère est plus brute. On y trouve un très grand Aufguss à la célébration plus colorée, des bains vapeur et une troisième salle de détente sans fenêtre pouvant accueillir une vingtaine de personnes. Dans le bassin extérieur rattaché au bâtiment, une cascade d’eau complétera le tableau.

Pendant tout le parcours, des bruits, des sons viendront donner une couleur supplémentaire au voyage thermal.

Pôle récréotouristique

À proximité du mont Saint-Bruno et de la station de ski Saint-Bruno, ce qui risque de devenir l’une des trois attractions touristiques majeures de Saint-Bruno engage des discussions avec ses voisins afin de trouver des partenariats qui profiteraient à tout le monde.

Förena attend pour sa première année d’exploitation 70 000 visiteurs. L’établissement thermal emploiera près de 100 personnes dès son ouverture. À terme, ce seraient 350 emplois que Förena proposera, faisant d’elle l’une des plus imposantes stations thermales du Canada.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des