C’est la Fête des voisins !

C’est la Fête des voisins !

La Fête des voisins vise à créer un esprit de communauté et encourage la participation citoyenne.

Crédit photo : Archives

Ce samedi 9 juin a lieu la 12 édition nationale de la Fête des voisins partout au Québec. De nombreuses fêtes se tiennent à Saint-Bruno-de-Montarville, Sainte-Julie et Saint-Basile-le-Grand.

Des trois municipalités, Saint-Bruno est celle qui tient le plus de festivités officielles ce samedi. Selon Martine Verdon, agente d’information à la Direction des communications de la Ville de Saint-Bruno, un minimum de 10 fêtes se tiendront sur le territoire, puisque des résidents ont demandé la fermeture de leur rue, ou une portion de celle-ci.

Les rues qui seront fermées le 9 juin à différentes heures sont celles-ci : rue Montarville entre les rues des Pommiers et des Lilas, rue de Grosbois, une partie de la rue des Merisiers, le rond-point de la rue Durham, rue Carillon, rue Goyer entre la rue Caillé et le boulevard Clairevue, une partie de la rue William-Birks, une partie de la rue Hillcrest, rue Oakwood entre la rue Hillside et le boulevard Clairevue, et le chemin de la Rabastalière Ouest, entre les rues de Chambly et Loyseau.

Cependant, plus de fêtes pourraient avoir lieu, puisque qu’elles ne sont pas nécessairement toutes inscrites. Elles se tiennent toutefois sur un terrain privé, il est donc difficile d’estimer leur nombre.

Que ce soit sous la formule 5 à 7, ou un barbecue à la bonne franquette, l’idée est de passer un bon moment entre voisins et de développer l’esprit de communauté.

Martine Verdon mentionne que suite à la Fête, la Ville invite, comme à chaque année, les citoyens à envoyer des photos de leur activité.

Saint-Basile et Sainte-Julie

Julie Martin, coordonnatrice au Service des communications de la Ville de Sainte-Julie, informe qu’il y a deux Fêtes officielles dans la municipalité qui se tiendront sur les rues De La Rochelle et Gabrielle-Roy.

À Saint-Basile-le-Grand, aucune fête n’est enregistrée auprès de l’organisme officiel et aucune demande n’a été faite auprès de la ville pour une fermeture de rue. Cela ne signifie pas toutefois qu’il n’y a pas d’activités tenues par des citoyens sur leur propriété.

Une fête qui grandit

Selon Ève Cardinal, responsable des communications pour le Réseau québécois de Villes et Villages en santé (RQVVS), l’organisme instigateur de la Fête des voisins, cet événement gagne en popularité d’année en année.

Cette année, 240 municipalités se sont inscrites. Ève Cardinal mentionne que plusieurs municipalités y participent aussi sans s’inscrire, à l’instar des fêtes qui ne sont pas toutes officielles.

L’an dernier, près de 200 000 personnes ont participé aux fêtes. Selon le RQVVS, cet événement contribue à améliorer la qualité de vie des citoyens et au développement des milieux de vie sains et sécuritaires grâce à l’augmentation de la participation citoyenne.

De plus, cette année le RQVVS a lancé le mouvement Voisins solidaires. Ce mouvement incite à développer un voisinage solidaire afin de développer des ressources et des liens pour soutenir positivement le vieillissement de la population et combattre l’isolement social.