Cent coups pour la fin de la Première Guerre

Cent coups pour la fin de la Première Guerre

Des cérémonies auront lieu à Saint-Bruno-de-Montarville le 11 novembre afin de souligner le jour du Souvenir.

Crédit photo : Archives

Légion royale canadienne – filiale 147 Montarville

Le dimanche 11 novembre prochain, à la tombée du soleil, les cloches de l’église Saint-Bruno sonneront 100 fois afin de marquer le 100e anniversaire de la fin de la Première Guerre mondiale.

Le son des cloches rappelle l’instant, en 1918, où partout en Europe, les cloches retentirent alors que quatre années de conflit se terminaient.

« J’espère que toutes les cloches vont sonner, pas seulement à Saint-Bruno, mais aussi ailleurs sur la Rive-Sud (Montréal) et partout au Canada. Ce sera la première fois depuis 100 ans que la fin de la Première Guerre sera ainsi soulignée. » -Alex Bialosh

Le 11 novembre, jour du Souvenir, les cloches sonneront à travers diverses communautés du pays. Pour le président de la Légion royale canadienne – filiale 147 Montarville, Alex Bialosh, cet événement est une « grande chose, un projet qui me tient à cœur, organisé avec la communauté ». Les cloches sonneront aussi en Angleterre ainsi qu’à divers endroits aux États-Unis.

À Saint-Bruno-de-Montarville, en plus des cloches de l’église, peut-être qu’un cornemuseur ou un autre musicien viendra interpréter « Amazing Grace » à la fin de la sonnerie. « J’espère que toutes les cloches vont sonner, pas seulement à Saint-Bruno, mais aussi ailleurs sur la Rive-Sud (Montréal) et partout au Canada. Ce sera la première fois depuis 100 ans que la fin de la Première Guerre sera ainsi soulignée », de mentionner Alex Bialosh.

Cette initiative commémorative, appelée les Cloches de la paix, est l’œuvre de la Légion royale canadienne, en collaboration avec le gouvernement du Canada. « C’est une façon de montrer qu’on se souvient de ceux qui ont combattu à l’époque. C’est la mission des légions, se souvenir des anciens et leur venir en aide », observe M. Bialosh, un ancien militaire qui a amorcé son service en 1956. Il s’est retiré en 1993 après plusieurs années dans l’aviation.

La tradition du 11 novembre à Saint-Bruno

Notons que plus tôt ce même 11 novembre, la Légion royale canadienne – filiale 147 Montarville commémorera le jour du Souvenir. Comme chaque année, un défilé, réunissant membres de l’organisme, militaires, vétérans, dignitaires, guides, cadets et scouts, ainsi qu’une réunion autour du cénotaphe du lac du Village sont prévus. La cérémonie devrait commencer vers 14 h. Les citoyens sont également les bienvenus. « L’année dernière, il y avait beaucoup de gens, rappelle fièrement M. Bialosh. Il ne faisait pas trop froid et ne pleuvait pas. On espère la même chose cette année. »

Autre tradition, la campagne du coquelicot, qui s’amorcera au cours des prochains jours. Chaque année, celle-ci est parrainée par la Légion royale canadienne. Son objectif est de rendre hommage aux soldats canadiens décédés dans l’exercice de leurs fonctions par la tenue de nombreuses cérémonies tant nationales que locales, et ce, deux semaines avant le jour du Souvenir. « Nous serons dans les commerces les 3 et 4 novembre », affirme le Montarvillois.

QUESTION AUX LECTEURS :
Vous procurerez-vous un coquelicot au cours des prochains jours?

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des