Caroline Cossette trouve sa voix

Caroline Cossette trouve sa voix

Caroline Cossette poursuivra son mandat en tant qu’indépendante.

Crédit photo : Courtoisie

Saint-Bruno-de-Montarville

La conseillère municipale Caroline Cossette a quitté le Parti montarvillois la semaine dernière. L’élue maintenant indépendante a accepté de s’ouvrir au journal Les Versants sur sa décision.

« C’était une grosse décision », commence-t-elle par dire. Il a fallu beaucoup de temps à la conseillère municipale pour en venir à la conclusion de quitter le parti pour lequel elle a été élue pour la première fois en novembre 2017.

Selon ses explications, Caroline Cossette a décidé de devenir indépendante parce qu’elle n’arrivait pas, au bout d’un an, à s’intégrer à l’équipe du parti : « Il y a eu des efforts de part et d’autre pour m’intégrer et on n’a pas eu un résultat satisfaisant pour tout le monde. J’en suis venue à contempler la possibilité de siéger comme indépendante et de faire de la politique différemment, donc pas au sein d’un caucus avec beaucoup de réunions, mais de cheminer vers de la politique de réseautage. »
La conseillère municipale insiste pour ne pas pointer un coupable du doigt. Il ne s’agit donc pas d’une cassure entre les opinions et les engagements du Parti montarvillois, comme dans le cas de Marilou Alarie, il serait plutôt question de « personnalité ».

« Je dirais que l’ensemble des engagements du parti, je les ai représentés fièrement, c’est plus sur le plan de la culture professionnelle », poursuit-elle.

Selon Caroline Cossette, cette décision est prise de manière sereine par la majorité des gens : « Des fins de relation de travail, il y en a des nombreuses dans nos emplois et dans nos vies, je pense qu’on peut se quitter en bonne relation et continuer d’évoluer pareil, mais juste de travailler moins souvent ensemble. »

Aucun regret

Comme citée précédemment, l’élue continue d’être en accord avec la majorité des opinions de son ancien parti.

« Je pense qu’on peut se quitter en bonne relation et continuer d’évoluer pareil, mais juste de travailler moins souvent ensemble. »  – Caroline Cossette

Elle assure d’ailleurs qu’elle assume toutes les décisions prises par le passé de manière personnelle, et non selon une ligne de parti. « L’axe central de mes prises de décisions repose sur ce que j’entends des citoyens et des outils qu’on planifie pour le futur, comme la Vision 2035. »

Peu évoquée par le passé, sa vision pour les projets du centre-ville est maintenant claire, tels que le complexe sportif.

« À mon avis, l’emplacement près du centre-ville est judicieux, car les Montarvillois veulent un centre-ville vivant. Les besoins sont évidents et les citoyens attendent une offre variée et une accessibilité toute la journée, dit-elle. Il y aura des défis avec l’étalement des projets immobiliers à Saint-Bruno. Nous allons devoir être créatifs pour que ces nouveaux résidants s’intègrent à notre communauté, visitent le centre-ville et y consomment. Le complexe sportif fait partie des solutions. Il en faudra d’autres, bien sûr. »

Si dans l’ensemble elle reste favorable aux choix qui sont faits, elle considère toutefois qu’il y a matière à mieux communiquer : « Je souhaite que la communication soit plus claire avec les citoyens quant aux étapes, aux options possibles en matière de terrain, aux démarches de la Ville à la manière que ce projet sera réalisé. Il est temps d’avoir des groupes témoins à Saint-Bruno afin de réaliser des sondages de population plus fréquents. Sainte-Julie le fait déjà et ils en sont très heureux. »

Si elle rassure les Montarvillois sur le fait qu’elle respectera leur choix de l’avoir élue en tant que membre du Parti montarvillois, elle compte jouir de sa nouvelle indépendance : « Je gagne une liberté de choix, donc on ne peut pas supposer que je vais toujours être d’accord avec tout ce que le parti va suggérer. »

La suite des choses
Caroline Cossette aura comme défi de trouver sa voix devant le conseil municipal; il est rare de la voir interagir pendant les séances publiques. « Ce n’est pas que je ne le faisais pas en équipe, je le faisais à l’intérieur du caucus, mais effectivement je le faisais moins en séance de conseil, acquiesce-t-elle. Donc, oui, je vais devoir m’exprimer davantage sur mes opinions en public. »

Elle nous informe toutefois que ses responsabilités ne sont pas garanties. On apprend qu’elle ne siégeait déjà plus au comité consultatif sur le milieu de vie, selon une décision commune prise il y a longtemps. C’est pour le reste qu’il faudra attendre des nouvelles : « On va laisser la poussière retomber concernant la responsabilité du développement économique, on va pouvoir en rediscuter prochainement. »

On peut considérer Caroline Cossette comme faisant officiellement partie de l’opposition, toutefois, elle ne se voit pas se joindre au groupe d’opposition formé de Louise Dion, Marilou Alarie et Joël Boucher : « Je me classe dans une véritable indépendance. Je ne me classe pas dans le camp du oui ou dans le camp du non, mais plutôt dans le camp de la collaboration et de l’avancement du bien-être collectif. »
Caroline Cossette vivra sa première séance publique du conseil municipal le lundi 12 novembre prochain en tant que conseillère indépendante.

Parti montarvillois
Le Parti Montarvillois a réagi au départ de l’élue du district 3 à Saint-Bruno-de-Montarville, qui quitte ainsi le parti du maire. « Le Parti reconnaît n’avoir pu intégrer Mme Cossette au sein du caucus de ses élu.e.s, et ce, malgré une communauté de vision et des engagements partagés. Depuis quelques mois, des efforts importants ont été consentis de part et d’autre pour corriger la situation, sans succès. Nous n’avons d’autre choix que d’accepter sa décision. Caroline Cossette est une jeune femme de talent et au dynamisme indéniable; elle demeure un atout pour notre conseil municipal et notre communauté. Nous nous joignons donc aux citoyens et citoyennes de son district pour lui souhaiter le meilleur des succès dans la poursuite de son mandat. Nul doute qu’elle saura les représenter tout en appuyant les éléments prioritaires du programme du Parti montarvillois qu’elle leur a présentés lors de la dernière campagne électorale. »

Il est ajouté dans un communiqué que les projets, notamment ceux concernant le centre-ville, seront poursuivis par l’équipe majoritaire : « Le Parti montarvillois garde le cap sur ses engagements électoraux, notamment sur les importantes réalisations à venir au centre-ville de Saint-Bruno. Nous comptons sur la pleine collaboration de Mme Cossette et de l’ensemble du conseil municipal pour l’avancement des choses. C’est ce que les citoyens attendent de nous. »

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des