Caroline Charette parle d'économie

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Caroline Charette parle d'économie
(Photo : courtoisie)

« Un projet de société pour répondre au grand défi de la crise écologique
Créer des emplois verts dans la transition écologique
Pour Québec solidaire, l’économie et l’environnement doivent absolument aller ensemble. La transition écologique devrait être vue comme un investissement plutôt qu’une dépense. D’ailleurs, selon une étude de l’Organisation internationale du travail, la transition écologique créerait quatre fois plus d’emplois qu’elle n’en ferait disparaître. Le plan de transition que nous proposons prévoit la création de 300 000 emplois principalement dans les transports collectifs et des revenus supplémentaires de 1,7 G$ par année.
Baisse des dépenses et nouvelles sources de revenus
Pour financer tous ses projets, Québec solidaire compte aller chercher 13 milliards en revenus chez les entreprises et les particuliers les mieux nantis de notre société, mais surtout, en baisses importantes des dépenses.
Ces mesures incluent :
• Une hausse d’impôts pour les particuliers gagnant plus de 97 000 $ par une réforme des paliers d’imposition (2 milliards en revenus par année). Les particuliers gagnant moins de 80 000 $ par année auront même droit à des baisses d’impôt.
• Une hausse d’impôts pour les grandes entreprises seulement, et les PME ne seront pas touchées par cette hausse (2 milliards en revenus par année).
• Un ajout de la TVQ sur les produits d’achats en ligne pour une question d’équité fiscale pour nos petits commerçants (150 millions par année en revenus).
• Des économies de 2 milliards par année sur le prix des médicaments grâce à Pharma-Québec, un pôle d’achat, de production et de recherche de médicaments.
• Une diminution de 12 % du salaire des médecins spécialistes (925 millions en économie par année).
• Des mesures pour lutter contre la corruption et l’évasion fiscale (840 millions en revenus par année).
• Une hausse de redevances sur l’eau (430 millions en revenus par année) et les entreprises agricoles ne seront pas touchées par cette hausse.
• Une hausse des redevances des minières à 5 % de la valeur brute du minerai (250 millions en revenus par année).
• Le retrait des subventions publiques aux écoles privées (100 millions en économie par année).
Salaire minimum
Québec solidaire propose d’augmenter le salaire minimum à 15 $ de l’heure. En Ontario, la hausse du salaire minimum a eu des impacts positifs sur l’emploi et le nombre d’heures travaillées. Nous estimons les retombées fiscales d’une telle mesure à 830 millions par année et un fonds de 100 millions sera versé aux PME les plus touchées par cette hausse ainsi qu’aux organismes à but non lucratif. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des