Carole Laliberté fait les choses en grand

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Carole Laliberté fait les choses en grand
Carole Laliberté publie Si le chapeau te fait... (Photo : Colette Bordeleau)

Lancement de Si le chapeau te fait…

La Grandbasiloise Carole Laliberté n’a pas fait les choses à moitié quand il a été question de présenter le lancement de son deuxième livre, Si le chapeau te fait…

Autour d’une centaine d’invités, dont le député fédéral Michel Picard, ainsi que trois des conseillers municipaux de Saint-Basile-le-Grand, soit Line Marie Laurin, Guy Lacroix et Denis Vézina, Carole Laliberté avait convié famille et amis dans la grande salle du Centre civique Bernard-Gagnon.

« L’écriture est un beau complément à mon évolution en tant qu’artiste. » – Carole Laliberté

Un premier dessin

À la suite de l’arrivée des invités, l’auteure a pris la parole, expliquant brièvement la genèse de son bouquin. Celui-ci, Si le chapeau te fait…, renferme autant de personnages illustrés à l’aquarelle que de courts récits, chacun d’eux accompagnant un protagoniste. Tout est parti d’un premier dessin, réalisé il y a plusieurs années.

Par la suite, Mme Laliberté, qui a déjà étudié en lettres, s’est prêtée à une séance de dédicaces. « Mes études m’ont sûrement aidée dans le processus d’écriture », mentionne-t-elle.

« Depuis toujours, je suis fascinée par le genre humain; j’observe les comportements, les attitudes, les personnalités différentes, d’un être à l’autre, explique Carole Laliberté. Je m’amuse souvent à essayer de deviner comment une personne abordera une situation, quelle sera sa réaction et comment elle évoluera à travers tout ça. J’ai toujours travaillé dans le public. Je vois bien que, peu importe l’époque, le genre humain reste fondamentalement le même. »

Avec son premier ouvrage, Petit recueil philosophique pour gens trop occupés, paru en 2015, la Grandbasiloise en avait profité pour ouvrir sa maison d’édition. Son objectif était alors de « toucher l’âme des gens par des personnages intemporels peints à l’aquarelle et par des pensées vulgarisées et accessibles à tous afin de les amener à la réflexion et à l’amélioration de soi ».

Une question de chapeau

Avec le concept de son plus récent livre, Carole Laliberté aborde à nouveau le genre humain, cette fois avec de petits textes illustrés d’un personnage peint à l’aquarelle aussi. « Le lien entre chacun de ces personnages est le chapeau, qui est l’élément-clé. Chacun des 52 personnages nous amène à réfléchir sur qui nous sommes et qui sont ceux et celles qui nous entourent, avec nos qualités et nos défauts, nos forces et nos faiblesses. Dans le but de s’accepter soi-même et d’accepter les autres tels qu’ils sont. »

L’humour et les jeux de mots sont au rendez-vous. L’utilisation des couleurs vives, marque de commerce de celle qui peint depuis plus de 37 ans, « dynamise le tout ». Elle précise : « L’écriture est un beau complément à mon évolution en tant qu’artiste. »

Où se le procurer?

Au moment d‘écrire ces lignes, le bouquin de Carole Laliberté, Si le chapeau te fait…, est disponible à plusieurs endroits, dont la pharmacie Jean-Coutu Saint-Basile-le-Grand, le Centre Namasthé de Saint-Basile-le-Grand, le Buropro Citation de Beloeil de même que le Musée des beaux-arts de Mont-Saint-Hilaire. Les intéressés peuvent aussi passer directement par l’auteure.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des