Le boisé Sabourin intégré à la Trame verte et bleue

Le boisé Sabourin intégré à la Trame verte et bleue
Mathieu Marcil, conseiller du district 3, Ludovic Grisé Farand, maire de Saint-Bruno-de-Montarville, Catherine Fournier, mairesse de Longueuil et représentante CMM, ainsi que Romy Bazo, directrice Conservation chez Nature-Action Québec. (Photo : Ville de Saint-Bruno)

De passage à la COP15, le maire de Saint-Bruno-de-Montarville, Ludovic Grisé-Farand, vient confirmer l’acquisition du boisé Sabourin par la Municipalité. Le site sera intégré à la Trame verte et bleue du Grand Montréal. 

Le financement de l’acquisition du boisé Sabourin par la Ville et ses partenaires permettra de protéger l’un des principaux boisés présents au sud de la route 116.

Ce faisant, Saint-Bruno-de-Montarville et ses partenaires assureront la conservation et la pérennité de ces terrains identifiés dans le Règlement de contrôle intérimaire (RCI) 2022-96 de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) sur les milieux naturels, pour la présence de l’habitat de la rainette faux-grillon de l’Ouest et de milieux humides d’intérêt métropolitain.

« Les boisés situés sur notre territoire sont une richesse collective que nous devons protéger afin de conserver notre environnement, notre qualité de vie, ainsi que le cachet de notre ville. En 2022, il est de notre responsabilité de mettre tout en œuvre pour poser des gestes significatifs axés sur la protection de notre environnement. La protection de nos milieux naturels est une priorité », mentionne Ludovic Grisé Farand.

Le boisé Sabourin, un milieu naturel d’environ 19 hectares (près de 2 millions de pi²), constitue l’un des principaux boisés présents au sud du boulevard Sir-Wilfrid-Laurier (route 116). Ce boisé s’ajoute aux autres milieux naturels déjà protégés sur le territoire de la Ville, entre autres le parc national du Mont-Saint-Bruno et la Réserve naturelle du Boisé-Tailhandier.

Par ailleurs, la Ville poursuit ses démarches afin d’acquérir et de protéger davantage de milieux naturels, au bénéfice des Montarvillois.

L’acquisition des terrains du boisé Sabourin par la Ville de Saint-Bruno est un investissement de 8 millions de dollars. Une acquisition rendue possible grâce à l’aide financière de plusieurs partenaires, dont la CMM et le gouvernement du Québec, par l’entremise du programme de la Trame verte et bleue, de même que Nature-Action Québec. Les montants exacts des contributions seront connus en début d’année, à la signature des ententes.

« Cette réalisation historique dans l’habitat essentiel de la rainette faux-grillon de l’Ouest consolide les liens écologiques dans le Corridor forestier du mont Saint-Bruno et participe à la protection de la biodiversité dans une région fortement urbanisée et sous pression du sud du Québec. Au cœur de la COP15, ce projet reflète la collaboration entre les municipalités et les organismes de conservation au bénéfice de la nature », souligne la directrice Conservation chez Nature-Action Québec, Romy Bazo.

Avec l’intégration du boisé Sabourin à la Trame verte et bleue, Saint-Bruno-de-Montarville s’engage à maintenir un accès permanent et public du terrain visé par le projet et à maintenir l’accès gratuit ou, lorsque requis, d’établir une tarification unique pour les citoyens et citoyennes du territoire de la CMM. Celle-ci s’engage également à assumer un suivi de conservation à des fins écologiques des espaces boisés par des mesures appropriées.

« Nous sommes heureux de contribuer à la protection du territoire et de l’environnement. En tant que promoteur immobilier et également en tant que citoyen de la magnifique Saint-Bruno de Montarville, je suis heureux du dénouement du dossier du boisé Sabourin, qui permet l’intégration du dit boisé à la Trame verte et bleue du Grand Montréal. J’ai posé ce geste significatif pour protéger l’intégralité du territoire », d’ajouter le promoteur immobilier André Simoneau.

À propos de la Trame verte et bleue du Grand Montréal

La Trame verte et bleue est un réseau récréotouristique qui protège et met en valeur les milieux naturels, les paysages et le patrimoine bâti du Grand Montréal, au bénéfice de la population. Financés par la Communauté métropolitaine de Montréal, le gouvernement du Québec et les municipalités, les multiples projets de la Trame favorisent le transport actif et collectif, et contribuent notamment à maintenir la biodiversité, à atténuer les impacts des changements climatiques, à améliorer la qualité de vie des citoyennes et des citoyens et à renforcer l’attractivité de la région métropolitaine.

(Source : Ville de Saint-Bruno-de-Montarville)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires