Bilan de la campagne à Sainte-Julie

Photo de Gabriel Provost
Par Gabriel Provost
Bilan de la campagne à Sainte-Julie
Les Julievillois sauront qui sera leur prochain maire le 7 novembre. (Photo: Gabriel Provost)

La campagne municipale est dans le dernier droit à Sainte-Julie, comme partout au Québec également. Place au bilan. 

La présente élection aurait pu se dérouler uniquement sur les réseaux sociaux étant donné la présence de la pandémie de COVID-19 dans la société. Or, les candidats ont fait du porte-à-porte, signe que la situation redevient de plus en plus normale. 

Pour les Julievillois, l’élection 2021 était également une occasion de renouer avec le processus démocratique, une tradition qui n’avait pas eu lieu depuis de nombreuses années pour certains districts. 

L’équipe de La Voix des Citoyens, dirigée par Mario Lemay. (Photo: courtoisie)

Parmi les défis de cette campagne, il y avait, pour l’équipe de Mario Lemay, le fait de devoir convaincre les Julievillois que Suzanne Roy a trouvé un bon remplaçant. Puisque le bilan qu’elle laisse est marqué dans le cœur des citoyens comme étant le sien et sa participation à la présente campagne sur les réseaux sociaux confirme qu’elle garde une importance dans le parti. La Voix des Citoyens a donc axé sa campagne sur la continuité, misant notamment sur le fait que la capacité de payer des résidants devait être respectée, sans toutefois manquer d’ambition. Les candidats ont rappelé à plus d’une reprise le sauvetage du boisé de la Falaise, une situation qui aurait été une tache sur le bilan environnemental de l’équipe Roy et, par le fait même, pour l’équipe Lemay. Les transports en commun seront à nouveau mis au premier plan des priorités, de même que davantage de loisirs et plus d’achats auprès de commerçants locaux. 

L’équipe du Parti de Sainte-Julie, dirigée par Christian Komze. (Photo: courtoisie)

La principale différence entre cette élection et les précédentes, c’est l’arrivée de Christian Komze, qui est aussi candidat au poste de maire de Sainte-Julie. Le parti de Sainte-Julie, qu’il a fondé dans le but de participer à la présente élection, a annoncé ses candidats juste avant la date limite du 1er octobre, mais a bel et bien présenté une équipe complète, composée d’un candidat par district. Ce défi, personne d’autre ne l’avait relevé contre l’équipe au pouvoir depuis des années. M. Komze et ses collègues ont mis de l’avant un programme fort de 178 propositions. Aide aux producteurs agricoles locaux, rabais pour les camps de jour selon le nombre d’enfants par famille, journées santé et construction de logements abordables ne sont que quelques-unes d’entre elles.  

C’est donc un moment historique pour Sainte-Julie, qui pourra choisir ses élus pour chacun des districts de la Ville. Le pari de Christian Komze, de créer une nouvelle équipe, pourrait renverser la vapeur dans une municipalité qui n’a jamais eu d’opposition, mais les Julievillois pourraient également faire le choix de réélire une équipe qui se vante d’avoir fait en sorte que la situation globale s’est améliorée au fil des années pour tous. 

Au bout du compte, même si le parti deSainte-Julie perdait dans chaque district, il en demeure que la preuve a été faite qu’il est possible, même après plusieurs scrutins sans qu’il y en ait, d’amener davantage de personnes à s’intéresser à la politique municipale en dehors de La Voix des Citoyens.   

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires