Bilan 2010 du député de Chambly: Bertrand St-Arnaud est satisfait de ses dossiers

Bilan 2010 du député de Chambly: Bertrand St-Arnaud est satisfait de ses dossiers

Jeune élu au poste de député de la circonscription de Chambly, Bertrand St-Arnaud tire un bilan positif de sa dernière année. Parmi les multiples dossiers auxquels il a participé et qu’il a appuyés en 2010 se trouvent particulièrement le poste de transformation d’Hydro-Québec et les gaz de schiste pour les villes de Saint-Bruno-de-Montarville et Saint-Basile-le-Grand.

Le dossier du poste de transformation d’Hydro-Québec est le plus satisfaisant aux yeux de M. St-Arnaud. « J’ai été agréablement surpris par l’importante mobilisation citoyenne qu’il y a eue dans ce dossier. J’y ai moi-même participé de différentes façons ; j’ai été à l’écoute des citoyens, j’ai discuté avec la direction d’Hydro-Québec et j’ai déposé la pétition des Montarvillois à l’Assemblée nationale », explique le député. Et depuis que la décision sans appel de la société d’État est tombée en faveur des citoyens, M. St-Arnaud ne peut que souligner fièrement l’énorme travail effectué par les citoyens.

Concernant l’histoire des gaz de schiste, arrivée sur les bureaux des politiciens comme un cheveu sur la soupe, Bertrand St-Arnaud s’explique mal l’impatience du gouvernement à clore le dossier. « Le Parti québécois ne comprend pas l’empressement à aller de l’avant dans ce dossier-là. On va continuer à interpeller le gouvernement et on ne dérogera pas de notre position qui est d’obtenir un moratoire afin de connaître précisément les effets de ces gaz sur l’environnement et la santé », affirme M. St-Arnaud. Ce dernier ajoute que les gaz de schiste en sol grandbasilois pourraient être exploités, mais qu’il faut attendre le rapport du Bureau des audiences publiques en environnement (BAPE) le 28 février prochain avant de prendre une quelconque décision.

« Le gouvernement actuel est fatigué »

Leader parlementaire adjoint de l’opposition officielle depuis août dernier, Bertrand St-Arnaud a une longueur d’avance sur ses confrères quand vient le temps d’analyser le comportement des élus libéraux. Selon lui, les Québécois font face à un gouvernement en déroute. « On sent l’usure et la fatigue après huit années au pouvoir. […] Certains élus libéraux tournent les coins rond. […] Le gouvernement cumule une série d’échecs, que ce soit en santé, en finances publiques ou dans les garderies. » Parmi ses exemples, M. St-Arnaud cite entre autres le développement du CHUM, la situation dans les urgences, la suspension de la loi sur le déficit zéro, les places manquantes dans les garderies.

Dossiers à suivre en 2011

Le renversement du flux du pipeline Montréal – Portland, qui passe entre autres par Saint-Basile-le-Grand, et la préoccupation des habitants de Saint-Bruno pour le bruit des avions sont des dossiers que Bertrand St-Arnaud suivra de près en 2011.

« Les députés péquistes concernés dans le tracé de l’oléoduc sont assez satisfaits du travail effectué dans ce dossier. Celui-ci est d’ailleurs ralenti, pour le moment, pour des raisons judiciaires, ce qui est une bonne chose selon moi, informe M. St-Arnaud. Pour ce qui est du bruit provenant de l’aéroport de Saint-Hubert, même si le sujet relève du gouvernement fédéral, je souhaite tout de même être au courant de ce qui se passe. » Pour cette raison, M. St-Arnaud rencontrera sous peu le Regroupement des Montarvillois contre le bruit des avions et discutera par la suite de la situation avec la députée fédérale Carole Lavallée, principale intéressée dans ce dossier.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires