Un Salon des vins de la Montérégie toujours en croissance

Un Salon des vins de la Montérégie toujours en croissance

Quelques membres du comité organisateur : Hélène Gagné, Martin Pronovost, Silvy Niquet, Mario Dumont et Marie-Josée Denis.

Crédit photo : Frank Jr Rodi

Au profit de la Fondation des maladies du coeur et de l’AVC

Le 18e Salon des vins de la Montérégie aura lieu le mercredi 11 avril prochain, au Centre Marcel-Dulude, à Saint-Bruno-de-Montarville. L’événement permet d’amasser des fonds au profit de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC (Cœur + AVC).

Les membres du comité organisateur souhaitent remplir quelques objectifs encore cette année. Le principal, remettre une somme de 80 000 $ à la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC.

L’année dernière, un chèque de 72 737 $ avait été donné pour la cause, une récolte record et un montant supplémentaire de près de 20 000 $ par rapport à celui de 2016. « Nous sommes toujours en croissance », reconnaît l’animateur d’affaires publiques à LCN et TVA et membre bénévole du Salon des vins de la Montérégie, Mario Dumont.

Une histoire de cœur

Le Montarvillois a été président d’honneur de l’événement-bénéfice pendant au moins cinq ans, parfois en collaboration avec l‘ambassadeur Uniprix, François Castonguay. Pour une deuxième fois, le titre revient au président et chef de la direction chez COGIR Immobilier et propriétaire du Coureur des bois – Bistro culinaire, Mathieu Duguay. Ce qui n’empêche pas M. Dumont de poursuivre son action bénévole au sein de l’organisation. « C’est une affaire d’équipe, explique-t-il en conférence de presse. Je ressens un attachement particulier pour ces gens, dont la plupart sont des amis. Plus de la moitié des membres du comité est encore impliquée après huit ou neuf ans. » Il continue de soutenir la cause parce qu’une grande partie de la famille de sa conjointe, l’animatrice Marie-Claude Barrette, doit être surveillée par rapport à cette maladie : « Son père est un grand cardiaque. »

Pour Silvy Niquet, autre membre du comité, l’attachement pour la cause va de soi. « Quand on s’implique dans la communauté, on choisit nos causes. Des membres de ma famille ont eu ou ont des problèmes cardiaques. J’ai décidé de redonner et de soutenir la santé. Pour moi, c’est une association naturelle. »

« C’est une affaire d’équipe. » – Mario Dumont

De son côté, Martin Pronovost a survécu à un AVC en février 2012. Il avait 36 ans : « J’ai dû réapprendre à marcher, à nager, à tenir mes ustensiles pour me nourrir. J’ai eu une longue période de réadaptation. » Ce sont ses enfants de 5 ans et 4 mois à l’époque, et sa conjointe, qui lui ont permis de s’accrocher. « Aujourd’hui, je peux bénéficier de la vie sans problème extrême grâce à la Fondation. C’est la raison pour laquelle je lui retourne l‘ascenseur; c’est ma raison d’être », poursuit celui qui se dit choyé de se retrouver au sein du comité.

Année charnière

Autre objectif, le comité, le plus gros à ce jour, espère maintenir le nombre de visiteurs entre 450 et 500 pour la durée de l’événement, soit de 17 à 21 h le 11 avril. Par contre, les organisateurs admettent que 2018 sera une année charnière pour l’avenir du Salon des vins de la Montérégie qui, depuis ses débuts, se déroule à Saint-Bruno-de-Montarville. « Nous ne pouvons plus grossir tout en demeurant dans le même lieu, le Centre Marcel-Dulude. Nous sommes limités dans le nombre de visiteurs », indique Mario Dumont. Si l’événement veut prendre de l’expansion, élargir sa clientèle et le nombre d’agences, la formule devra être repensée éventuellement, peut-être même déplacée, mais pas très loin. Saint-Bruno demeure au cœur de l’histoire de ce rendez-vous annuel. « La base générale du Salon des vins est à Saint-Bruno. C’est son lieu de naissance. Le Dr Guy Bonenfant, son fondateur, demeure aussi à Saint-Bruno. C’est également le cas de la majeure partie de nos visiteurs », mentionne la directrice régionale Estrie/Montérégie de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC, Hélène Gagné.

En 17 ans, le Salon des vins a ramassé plus de 459 000 $. Le cap des 500 000 $ devrait être dépassé cette année. Pour les bénévoles, ce constat vient confirmer la pertinence de l’activité.

Les amateurs de bons vins peuvent se procurer un billet VIP au coût de 100 $, obtenant ainsi 70 coupons de dégustation. Des billets réguliers sont également offerts, au coût de 50 $, comprenant 10 coupons de dégustation. Procurez-vous vos billets dans l’une des dix succursales SAQ sélectionnées (à compter du jeudi 22 mars) en Montérégie, en ligne à coeuretavc.ca/SalonVinsMonteregie ou par téléphone au 450 442-6387.

QUESTION AUX LECTEURS :
Pourquoi participez-vous au Salon des vins de la Montérégie?