Bernard DeLorme veut léguer un monde meilleur

Bernard DeLorme veut léguer un monde meilleur

« Pour moi, le dossier réellement prioritaire est l’environnement. Je pense entre autres au réchauffement climatique; si l’on continue comme nous faisons actuellement, on léguera à nos petits-enfants un monde dans lequel ils ne pourront pas vivre, et moi, je ne l’accepte pas. Il faut agir rapidement », soutient Bernard DeLorme, candidat du Parti libéral du Canada dans la circonscription de Chambly – Borduas.

Le transport en commun, l’éducation postsecondaire, la situation financière des aînés, la reconstruction du pont Champlain, les régimes de retraite des travailleurs et les familles sont les dossiers qui préoccupent M. DeLorme. Tout comme ses homologues, le candidat libéral se dit bien entendu interpellé par le dossier du renversement du flux de l’oléoduc Montréal-Portland, mais aussi par le manque de garderies et de places dans celles-ci, surtout dans les municipalités rurales.

 

À ce sujet, il explique : « Il est important d’avoir des garderies qui sont bien encadrées et stimulantes, et depuis que le gouvernement libéral a instauré les garderies à 7 $, le revenu net des familles monoparentales a augmenté; ce n’est pas rien. »

 

Quant aux dossiers de l’oléoduc Montréal-Portland et du pont Champlain, M. DeLorme informe que le PLC souhaite avant tout mettre la main sur les documents, des études sérieuses (accompagnées de chiffres et de faits) qui permettraient alors au parti de prendre position, tout en respectant les intérêts de la population. « Si le projet (de l’oléoduc) s’avère insécuritaire pour la population, soyez assurés que nous voterons contre. Pour moi, la sécurité publique passe avant tout. »

 

Biographie

Bernard DeLorme habite Mont-Saint-Hilaire depuis 1980. Il est impliqué dans le Club optimiste de cette municipalité, où il occupe les postes de président, vice-président et conseiller, en plus de présider l’association Scouts Guides MSH.

 

Diplômé de l’Université de Sherbrooke en biologie (B. Sc) et biochimie (M. Sc), et de l’Université Laval en biochimie également (Ph. D), M. DeLorme a professé au Collège Macdonald de l’Université McGill et à la faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal pendant 30 ans, où il a enseigné la nutrition fondamentale, la biochimie et la physiologie.

 

Depuis sa retraite en 2009, Bernard DeLorme se dit prêt à relever de nouveaux défis. Il souhaite mettre ses compétences au service de ses concitoyens, et des causes et valeurs auxquelles il croit. Pour lui, la politique est la meilleure façon d’avoir un impact, en intervenant où les décisions se prennent : à la Chambre des communes.

 

Les coordonnées pour le joindre sont les suivantes : 450 464-4861 ou c.bernard.delorme@gmail.com

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires