Beaudin s’entend avec les Sénateurs d’Ottawa

Par Chloé-Anne Touma
Beaudin s’entend avec les Sénateurs d’Ottawa
Jean-Christophe Beaudin signe un contrat d’un an avec les Sénateurs d’Ottawa. (Photo : courtoisie - LNH)

Après un peu moins d’un an dans la Ligue nationale de hockey, l’attaquant originaire de Saint-Bruno, Jean Christophe Beaudin, 23 ans, a signé un contrat d’un an avec les Sénateurs d’Ottawa.

Beaudin touchera un salaire soit de 700 000 $ US, s’il continue sa lancée dans la LNH, soit de 80 000 $ dans la Ligue américaine. Une publication sur le site spécialisé CapFriendly révèle qu’il aurait refusé l’offre qualificative des Sénateurs et accepté une baisse de salaire dans la LNH afin d’obtenir un salaire plus avantageux dans la Ligue américaine.

« Jean-Christophe s’est fait valoir comme un excellent joueur de soutien au sein de l’organisation (…) et il a mérité les occasions qu’il a obtenues à Ottawa tout au long de la saison. » – Jean-Christophe Beaudin

Selon le directeur général des Sénateurs, Pierre Dorion, « Jean-Christophe s’est fait valoir comme un excellent joueur de soutien au sein de l’organisation. Il a laissé une bonne impression au personnel d’entraîneurs, ici et à Belleville, et il a mérité les occasions qu’il a obtenues à Ottawa tout au long de la saison. C’est une tendance que nous comptons bien le voir poursuivre. »

Après Belleville, Ottawa…

En tant qu’ancien ailier droit des Huskies de Rouyn-Noranda, il avait connu une excellente première saison, accumulant 53 points et s’illustrant comme l’un des meilleurs marqueurs issus du Midget AAA. En 2015, Il avait été repêché au troisième tour par l’Avalanche du Colorado et avait alors admis qu’il en était étonné, mais qu’il était enthousiaste à l’idée de se joindre à une « excellente organisation ».

Déjà, au Colorado, Jean-Christophe Beaudin avait connu une ascension marquée jusqu’à son premier match dans la LNH. Il avait alors rapporté avoir été bien accueilli par les joueurs vétérans comme Jean-Gabriel Pageau et Bobby Ryan, et s’était vite intégré au sein de l’équipe.

À l’époque, le jeune homme ne souhaitait pas faire trop de projection et misait sur ses efforts sans trop entrevoir l’avenir. « J‘essaye de prendre ça un jour à la fois (…) et je veux continuer à travailler fort pour faire ma place. En même temps, ce n’est pas moi qui décide, donc j’essaye d’en profiter au maximum […] »

Dans le circuit Bettman la saison dernière, Beaudin avait récolté une mention d’aide en 22 parties. Au sein de la Ligue américaine, il avait compté quatre buts et accumulé six points au cours des 13 matchs avec le club-école, à Belleville.

En 2019, il se joignait enfin aux Sénateurs de Belleville dans un échange contre Max McCormick avant d’être cédé aux Sénateurs d’Ottawa.

Beaudin avait alors affronté les Red Wings de Détroit, le 23 octobre 2019, au Centre Canadian Tire, vivant son premier match au sein de la LNH. Le 4 novembre, au Madison Square Garden, il connaissait sa première bataille en carrière contre le défenseur des Rangers de New York, Tony DeAngelo. Voilà qu’il s’entend aujourd’hui avec les Sénateurs d’Ottawa pour une extension de la durée de son contrat.

Une patience récompensée

Avant d’arriver à Ottawa l’an dernier, le joueur avait fait 20 matchs et récolté trois points au sein d’une équipe en pleine course aux séries éliminatoires, ce qui lui donnait moins d’occasions sur la glace. Il s’était confié sur le choc que son échange contre McCormick avait représenté et sur ses difficultés d’adaptation.

« J’ai trouvé cela quand même difficile, mais je savais que les Sénateurs étaient une équipe en reconstruction. Donc, je me disais que j’étais un peu plus proche de la LNH qu’au Colorado. Donc, j’ai travaillé fort et fait ce que j’avais à faire pour obtenir ma chance. »

Le joueur de 23 ans a gardé espoir malgré tout et sa persévérance a porté fruit.

Rappelons qu’il y a quelques semaines, les Sénateurs d’Ottawa avaient lâché une bombe en annonçant que le club ne faisait pas d’offre qualificative à Anthony Duclair, meilleur marqueur de l’année 2019-2020.

Toujours en octobre, le propriétaire des Sénateurs d’Ottawa, Eugene Melnyk, a affirmé qu’il croyait que son équipe remportera la Coupe Stanley « au cours des quatre prochaines années ».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires