Apprentissage népalais

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Apprentissage népalais
Peinture en direct pour venir en aide aux enfants d’un orphelinat. (Photo : courtoisie)

Suzanne Lord, artiste peintre et enseignante de yoga

Suzanne Lord organise un événement « peinture en direct » ce dimanche 9 février, à McMasterville. Avec ce rendez-vous, l’artiste peintre de Saint-Bruno souhaite redistribuer 50 % des fonds à un orphelinat du Népal, sa prochaine destination du 22 février au 9 mars.

L’œuvre réalisée en direct sera ensuite mise en vente durant un encan silencieux. Les visiteurs pourront aussi prendre part au tirage de deux œuvres sélectionnées par l’artiste. Une initiative que Suzanne Lord avait proposée en 2013 au défunt Café Le St-Denis, à Saint-Bruno, avant de partir pour Hawaï. « Mon objectif, c’est d’apporter 1 000 $ à l’orphelinat. C’est une belle cause et ça donne un deuxième sens à mon voyage », explique l’artiste peintre, en entrevue avec Les Versants.

L’orphelinat en question, Children Home Tathali, est situé dans la vallée de Katmandou. Le complexe est constitué de trois édifices : dans chacun d’eux habitent une quinzaine d’enfants. « Les gens là-bas sont très pauvres. Parfois, le seul moyen pour les enfants d’être éduqués et nourris, c’est l’orphelinat; sinon, ils se retrouvent à la rue », mentionne Suzanne Lord.

« C’est une belle cause et ça donne un deuxième sens à mon voyage. » – Suzanne Lord

Ce ne sera pas un premier voyage au Népal pour celle qui enseigne aussi le yoga. D’ailleurs, c’est dans ce pays localisé entre l’Inde et le Tibet qu’en février 2018, elle est allée parfaire sa formation en yoga. « Je suis allée chercher l’enseignement au Népal, maintenant, je redonne en retour », souligne-t-elle, avant de glisser qu’elle avait eu la piqûre au point de vouloir y retourner un jour. Elle poursuit : « Lors de cette première visite, c’était le chaos, se souvient-elle. Un choc culturel et d’adaptation à tous les niveaux. Les routes, l’hygiène, les transports… Nous sommes ailleurs complètement! Ils n’ont rien, sauf des téléphones intelligents! Néanmoins, les Népalais sont des gens sympathiques, accueillants, fiers. »

Elle évoque leurs yeux brillants et le bonheur dans leurs visages : « Je crois que c’est typique à tous ces peuples qui connaissent la pauvreté. Malgré tout, ils ne sont pas malheureux. »

Contribuer à une cause

Quand on lui demande pourquoi elle vient en aide à un organisme éloigné, l’artiste peintre répond que contribuer à une cause demeure un geste intéressant : « Il y a aussi une signification en lien avec l’apprentissage que je suis allée chercher à cet endroit. J’ai visité des temples dont l’origine du yoga est beaucoup plus près qu’ici. » Puis, elle précise sa pensée : « Je contribue régulièrement ici aussi. » En effet, c’est le cas. Suzanne Lord s’est entre autres déjà impliquée au Relais pour la Vie Saint-Bruno pour le tirage de l’une de ses œuvres. Une somme de plus de 1 000 $ avait été récoltée pour la cause du cancer.

Lors de l’événement « peinture en direct », tenu de 10 h à 16 h au Centre de yoga Viriam (888, rue Bernard-Pilon, local 101, à McMasterville), une boîte dans laquelle les visiteurs pourront faire un don en argent sera sur place. « Le montant recueilli sera remis à 100 % à l’orphelinat », annonce la professeure de yoga.

Quand peinture et yoga vont de pair

Pour la Montarvilloise, la peinture et le yoga sont liés ensemble, puisqu’ils sont pour elle « tous les deux des chemins de recherche et de spiritualité ».

Lors de ce deuxième périple au Népal, ils seront une vingtaine d’élèves à partir pour en apprendre davantage sur le sujet. En tant qu’enseignante de yoga, elle constate que les formations sont sans fin. « Quand nous avons la chance d’aller dans ces endroits, c’est très enrichissant. Par contre, nous n’aurions pas assez d’une vie pour comprendre et apprendre. C’est trop vaste, le yoga; le côté postural, physique, ce n’est qu’une infime partie à la préparation du corps en phase vers l’état immobile à la méditation. »

QUESTION AUX LECTEURS :

Quelle formation aimeriez-vous parfaire?

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des