Antonio Ribeiro directeur sportif chez Montis

Photo de Gabriel Provost
Par Gabriel Provost
Antonio Ribeiro directeur sportif chez Montis
Antonio Ribeiro est désormais directeur sportif à l’AS Montis. (Photo:courtoisie)

L’Association de soccer Montis a choisi Antonio Ribeiro, ancien joueur de l’Impact de Montréal, en tant que directeur sportif du club.

L’arrivée au club de M. Ribeiro comme directeur sportif survient alors que le directeur technique a quitté l’Association. Le directeur général de l’AS Montis, Vincent Robichaud, indique que « Antonio ne vient pas remplacer notre directeur technique puisque l’ajout d’un directeur sportif était primordial à court, moyen et long terme pour Montis. Avec l’embauche de M. Ribeiro, nous ajoutons de l’expérience, de l’expertise et beaucoup de leadership à notre équipe technique. »

M. Robichaud mentionne également que son équipe et lui-même sont « extrêmement heureux de l’arrivée de M. Ribeiro à Montis. Dès nos premières conversations, j’ai senti un sérieux et un professionnalisme de haut niveau. Il arrive à Montis avec beaucoup d’ambition. J’ai très hâte de commencer à travailler avec lui et bâtir Montis comme le club de référence au Québec. ».

Joueur professionnel

À titre de joueur de soccer professionnel, Antonio Ribeiro a joué au sein de l’Impact de Montréal durant plus de 10 ans, a évolué au sein de la MLS avec les Earthquakes de San José et a également été un membre de l’équipe canadienne de soccer.

Outre ses années d’expérience sur le terrain à titre de joueur professionnel, M. Ribeiro est détenteur d’un diplôme de directeur technique, d’une licence B provinciale et d’une licence B nationale. Il termine présentement son cours pour l’obtention de sa licence A. De plus, l’athlète organise, depuis plusieurs années, un camp de recrutement afin d’offrir l’opportunité aux jeunes de se faire voir et d’être évalués par des universités américaines et canadiennes. 

Pour l’ex-joueur professionnel, Montis a été un choix de destination entre autres pour sa proximité avec son domicile, qui se trouve à Brossard. M. Ribeiro indique également qu’il a aimé l’ambiance qui régnait au sein du CA de l’Association. « J’ai beaucoup aimé les rencontres avec le CA, qui est composé de gens détendus, avec beaucoup d’ambition. Pour atteindre les objectifs que je me suis fixés, il y a beaucoup de chemin à faire, mais c’est faisable en raison du grand nombre de joueurs, qui fait qu’il y a un grand potentiel pour devenir un super club. »

« Il y a un grand potentiel pour devenir un super club»

-Antonio Ribeiro

Chantiers pour l’association

L’un des principaux enjeux auxquels les associations sportives font face et auquel Montis n’échappe pas est la baisse d’inscriptions pour les deux dernières années. Avant la pandémie de COVID-19, il s’agissait du plus grand club de soccer de la région, avec plus de 4000 joueurs parmi ses 250 équipes et des activités à Saint-Basile-le-Grand, Saint-Bruno-de-Montarville et Sainte-Julie. Cette année, les effectifs étaient à 3300, ce qui implique une réduction de près de 700 inscriptions comparativement à 2019. Antonio Ribeiro croit donc qu’il est essentiel de revoir les ressources  proposées par le club. « Je veux refaire ou repenser ce qui est en place et tout faire pour attirer les jeunes avec les services offerts. » 

Les joueuses font également partie du groupe de personnes que l’ex-joueur de la MLS veut faire entrer en plus grand nombre à Montis. « Il y a des avenues pour le soccer féminin au sein de l‘Association et nous voulons que les joueuses qui veulent évoluer dans des niveaux élevés puissent le faire. » Il ajoute que les performances de l’équipe olympique féminine canadienne sont positives pour l’attrait qu’a le sport chez les jeunes filles. Pour le moment, elles composent 40% de l’ensemble des jeunes qui sont inscrits dans le club. 

Autre projet parmi ceux que veut mettre de l’avant M. Ribeiro:avoir un centre de soccer intérieur qui appartiendrait à l’Association. « Pour le moment, on a un partenariat avec le CMRà Varennes, mais nous serions intéressés à avoir notre propre centre », dit-il. 

Questionné à savoir s’il compte rester un certain temps dans sa position de directeur sportif pour Montis, Antonio Ribeiro répond qu’il « aime la stabilité, je ne fais pas un club par année. C’est après quelques années qu’on voit les effets de ce qu’on fait. » Vincent Robichaud ajoute pour sa part que le directeur sportif amène de la nouveauté et de la fraîcheur à l’Association, qui est à ses yeux « un beau diamant:il reste juste à le peaufiner. » 

Que pensez-vous de l’arrivée d’une grosse pointure comme Antonio Ribeiro à Montis?

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires