Alstom à Saint-Bruno: pas encore d’annonce

Par Gabriel Provost
Alstom à Saint-Bruno: pas encore d’annonce
Le siège social en Amérique pour Alstom devrait être l'ancien siège social de Bombardier Transport, à Saint-Bruno. Mais aucune annonce gouvernementale n'a été faite en ce sens pour le moment. (Photo : Frank Jr Rodi)

Près de deux mois après la transaction réalisée par Alstom de rachat de la division Transport de Bombardier, la question se pose quant à l’avenir réservé aux installations de l’entreprise à Saint-Bruno-de-Montarville et des ingénieurs qui y travaillent. 

Selon les dires du responsable canadien des communications d’Alstom, Adrien Vernhes, les ingénieurs qui œuvrent à même les bureaux montarvillois de l’entreprise auront une grande importance pour son réseau en Amérique. Si les informations avancées par M. Vernhes s’avèrent, Saint-Bruno-de-Montarville deviendrait même « le siège des activités d’Alstom aux Amériques. » En ce qui a trait aux logos de l’entreprise, le responsable indique que « les différentes enseignes sur les édifices dans le monde seront remplacées progressivement dans les prochains mois, y compris les bâtiments de Saint-Bruno. »

Le syndicat veut des réponses

Louis Bégin est président de la FIM-CSN, le syndicat qui représente les employés des usines d’Alstom de la Pocatière et de Sorel-Tracy. Selon lui, les dires de M. Vernhes ne sont qu’une répétition de ce qui a été mentionné au moment des négociations pour l’entente d’achat de Bombardier Transport par Alstom. «Au moment de la promesse d’achat que le gouvernement avait annoncée, il y avait dans l’entente l’obligation du maintien de trois entités: la Pocatière, Sorel et le siège social de Saint-Bruno. Ça avait été dit textuellement comme ça. Depuis ce temps-là, on ne l’a pas entendu à nouveau. » 

« On veut que ces belles paroles se concrétisent. »

-Louis Bégin 

L’histoire se répète?

M. Bégin craint qu’il n’arrive la même chose avec le siège montarvillois d’Alstom qu’il s’est déjà passé avec d’autres entreprises, telles que Rona et Sico. Toutes deux avaient leurs sièges sociaux dans la province mais ils ont fini par être exportés ailleurs. « Ce qu’on veut, c’est une annonce officielle. On aimerait que le ministre Fitzgibbon ou même le premier ministre Legault vienne à Saint-Bruno et dise officiellement que ce sera le siège social du groupe Alstom en Amérique. » Le président de la FIM-CSN indique d’ailleurs qu’il a demandé à rencontrer les dirigeants d’Alstom et ceux de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) pour avoir la confirmation que l’entente originale pour garder les trois installations d’Alstom serait respectée. « On veut que ces belles paroles se concrétisent », dit M. Bégin.

Que pensez-vous de l’avenir du siège social d’Alstom à Saint-Bruno ?

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires