Aéroport Montréal – Saint-Hubert : lancement des audiences de la consultation publique

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Aéroport Montréal – Saint-Hubert : lancement des audiences de la consultation publique
La consultation publique sur le développement de Aéroport Montréal - Saint-Hubert, organisée par Denis Trudel, a commencé aujourd'hui et se terminera samedi. (Photo : Frédéric Khalkhal)

La consultation publique sur le développement de l’Aéroport Montréal – Saint-Hubert organisée par la Ville de Longueuil et le député de la circonscription a commencé aujourd’hui au chalet du parc Michel-Chartrand à Longueuil.

Accueillera ou n’accueillera pas plus d’avions?
Jusqu’au 28 mai, les citoyens des villes voisines de l’aéroport de Montréal – Saint-Hubert sont appelés à participer à la consultation publique sur le développement de Aéroport Montréal – Saint-Hubert.

La rencontre est organisée par Denis Trudel, député de Longueuil-Saint-Hubert, avec la collaboration de la Ville de Longueuil. La mairesse de Longueuil, Catherine Fournier, comme M. Trudel avaient promis avant leurs élections de proposer aux citoyens de ce prononcer sur le sujet.   De son côté la Ville de Saint-Bruno-de-Montarville s’est associé aux villes de Sainte-Julie et Saint-Basile-le-Grand pour y présenter un mémoire.

La consultation publique vient après celle qu’a effectué sur son site Internet l’aéroport. Ce dernier estime qu’en fonction du bilan de leur étude, une grande majorité des répondants sont en faveur d’un développement des infrastructures aéroportuaires. L’objectif de l’aéroport est principalement de proposer des vols à bas coût en partance de Longueuil pour des destination un peu partout au Canada et dans les destinations soleil.

DASH-L refuse de participer

« Ce sera un changement majeur, c’est pour ça que les gens s’inquiètent et c’est pour ça qu’on veut être sûr que le plan de développement est le bon pour notre région », a expliqué mercredi la mairesse de Longueuil, Catherine Fournier, lors d’un point de presse aux abords de l’aéroport.
Pour Denis Trudel, député fédéral de la circonscription, « On a organisé ça et on permet que les gens s’expriment, mais ça ne nous appartient plus. On va voir ce qu’il en ressortira » refusant ainsi, comme Mme Fournier, de donner son avis, n’influençant pas ainsi la consultation publique.

Rappelont que Développement Aéroport Saint-Hubert de Longueuil (DASH-L), le gestionnaire de l’aéroport, a refusé de participer à cette consultation, jugeant que cette dernière n’était pas impartiale. « C’est une consultation légitime, mais le député a changé de position à plusieurs reprises sur le développement de l’aéroport. Il nous a déjà montré qu’il n’y était pas très favorable. Alors pour éviter de la politique spectacle, on préfère lui laisser le champs libre en n’y participant pas. Nous regarderons cependant les propositions de cette consultation, surtout en matière environnementale », avait déjà expliqué au journal Jacques Saada, membre du conseil d’administration et porte-parole de DASH-L.

Le résultat de la consultation publique sera connu cet automne. Les conclusions présenteront alors les recommandations citoyennes pour le développement de Aéroport Montréal – Saint-Hubert.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires