Un record de têtes rasées au Collège Trinité

Près de 40 personnes du Collège Trinité, dont 31 étudiants, ont accepté de relever un Défi têtes rasées le 25 avril dernier. Une somme de 31 200 $ a été versée à Leucan.

C’est un montant de 9000 $ de plus que la précédente édition du Défi têtes rasées au Collège Trinité qui a été accumulé cette fois.

Cette récolte, 31 200 $, est bien au-delà de l’objectif initial, fixé à 15 000 $. « C’est un record de participation et un record monétaire », confirme la porte-parole de Leucan Montérégie, Jessica Bédard, que le journal Les Versants a questionnée lors de l’activité.

Quand on lui demande ce qui explique ce résultat, la représentante de l’organisme évoque la COVID-19. « Les gens ne sont pas sortis au cours des dernières années. Ils n’ont pas eu non plus l’occasion de donner, d’offrir des dons. Puis il faut souligner des élèves impliqués au sein du Collège Trinité », répond Jessica Bédard.

« J’ai un petit voisin qui a le cancer. Je veux lui montrer qu’il n’est pas seul. » – Emma Leduc

Selon cette dernière, les rendez-vous de Défi têtes rasées dans les écoles permettent d’engranger des recettes de 15 000 $ à 20 000 $. « Le Collège Trinité est toujours au sommet. Il fait toujours partie des meilleures collectes. »

Leader jeunesse

Rappelons que l’année dernière, à la suite d’un don de plus de 22 000 $, Leucan a décerné au Collège Trinité la mention Leader jeunesse, attribuée aux écoles qui soutiennent les familles en amassant plus de 10 000 $ au cours d’une année.

La responsable du comité engagement communautaire du Collège Trinité, Marie-Andrée Rho, s’est aussi exprimée sur le succès de l’entreprise. « C’est un sujet qui touche la plupart des gens. Près de 80 % de nos participants ont une connaissance ou un membre de leur famille atteint par le cancer. C’est une cause importante, qui les touche », confie Mme Rho.

Puis d’ajouter : « Ils sont allés chercher des dons auprès de leurs familles, des voisins, des amis, des collègues de bureau de leurs parents… C’est ce qui a permis de contribuer à la réalisation de notre objectif. »

Le Collège Trinité remercie celle qui est aussi enseignante de science et technologie en 3e secondaire. Marie-Andrée Rho est à la tête de l’organisation de ce rendez-vous annuel.

Témoignages de jeunes rasés

Le journal Les Versants a profité de sa présence sur place pour recueillir quelques commentaires.

Benjamin Quesnel, un étudiant de 4e secondaire, a remis un chèque de 1065 $ pour sa première participation au Défi têtes rasées. « Je connais quelques personnes dans mon entourage qui sont atteints de cancer. C’est une cause que je soutiens et que j’aie à cœur. C’est important de soutenir les familles et de contribuer pour aider la recherche », exprime Benjamin.

Vincent Carrier, un adolescent de 3e secondaire, a offert un don de 400 $. Lors de sa première participation, il avait versé quelque 1200 $. Il a évoqué une « expérience enrichissante » qui permet de sensibiliser les autres à la cause. « C’est une expérience personnelle parfaite! »

Pour sa première participation au Défi têtes rasées, l’étudiante de 2e secondaire Angélie Vinet a décerné la somme de 800 $ à Leucan. Elle est au sein du comité engagement communautaire avec Marie-Andrée Rho. « C’est une expérience stressante, mais ça en valait le coup! Je le fais pour soutenir les enfants malades », dit-elle.

C’est un don de 320 $ qu’a effectué Emma Leduc, une jeune de 1re secondaire, afin de venir en aide aux enfants. « J’ai un petit voisin qui a le cancer. Je veux lui montrer qu’il n’est pas seul et le soutenir au maximum », rétorque l’adolescente.

Enfin, l’enseignante d’anglais Isabelle Minier s’est fait raser les cheveux au complet. Il y a deux ans, des collègues à elle ont perdu un enfant de moins 18 ans en raison de la maladie. « Je suis fière de mon geste. C’est important pour la recherche. Avec ce geste, nous apportons beaucoup de bien aux parents. Ils sentent que la population est derrière eux et qu’elle les soutient dans leurs difficultés », déclare Isabelle Minier. Elle a remis un montant de 775 $ à Leucan. « C’est comme donnez au suivant. »

Six des huit membres du personnelinscrits à ce rendez-vous caritatif se sont fait coupés ou rasés les cheveux, mais sans récolter de dons. Ils « ont participé par solidarité pour nos étudiants ». Les deux autres, dont Mme Minier, ont amassé des fonds et se sont fait raser la tête.

Mention spéciale

Mention spéciale à l’étudiant Thimothée Bourassa, qui a remis le don le plus élevé, grâce à une récolte de 3080 $.

En plus du don en argent, Leucan profitera des couettes de cheveux coupées pour fabriquer des perruques pour les enfants qui en feront la demande.

Le Défi têtes rasées est une activité de financement importante de Leucan, qui mobilise la communauté dans un élan de solidarité. Il permet d’offrir des services aux familles d’enfants atteints de cancer et d’investir dans la recherche clinique. C’est aussi un geste de soutien envers ces enfants qui subissent, lors de la chimiothérapie, une modification de leur image corporelle par la perte des cheveux.

QUESTION AUX LECTEURS :
Comment soutenez-vous les organismes comme Leucan?