Sainte-Julie n’a pas participé au programme

Contrairement aux municipalités de Saint-Bruno-de-Montarville et Saint-Basile-le-Grand, Sainte-Julie n’a pas participé au « Programme de soutien pour le remplacement ou la modification des systèmes de réfrigération fonctionnant aux gaz R-12 ou R-22 : arénas et centres de curling ».
En effet, du côté de l’administration de la Ville de Sainte-Julie, on nous répond, à juste titre, que le Centre de la culture et du sport de Sainte-Julie (CCSSJ) n’a déposé aucune demande pour ce programme, car les « critères ne s’appliquaient pas à la situation de l’aréna de Sainte-Julie ».
Ce programme fait partie du Fonds pour le développement du sport et de l’activité physique. Il s’adresse aux organismes municipaux ou scolaires, ou encore aux organismes à but non lucratif pour des travaux à réaliser d’ici mars 2020. Il comprend deux volets, soit la modification ou le remplacement d’un système de réfrigération dans un aréna ou un centre de curling, ainsi que la mise aux normes et la rénovation des installations admissibles au premier volet. Les normes du programme permettent d’obtenir une aide financière pouvant aller jusqu’à 50 % des coûts admissibles, soit un maximum de 700 000 $ dans le cadre du premier volet et de 300 000 $ dans le cadre du deuxième.

« Les critères ne s’appliquaient pas à la situation de l’aréna de Sainte-Julie. » – Ville de Sainte-Julie

En ce qui concerne Sainte-Julie, faut-il rappeler qu’en 2015 et 2016, des travaux ont eu lieu à l’aréna pour construire une troisième patinoire et aussi améliorer les installations existantes. « Il s’agit d’un projet qui a bénéficié d’une aide financière de 5,5 millions du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur et d’un terrain cédé par la Ville pour permettre la construction de la troisième patinoire », note la coordonnatrice au Service des communications et relations avec les citoyens de Sainte-Julie, Julie Martin.
La Ville de Sainte-Julie et le CCSSJ ont lancé les travaux de construction de cette troisième glace en août 2015. Le nouvel aréna, au prix de 10 millions de dollars, aménagé sur un terrain cédé par la Ville, a été financé à hauteur de 5,5 millions par une subvention gouvernementale. Le montant restant est un emprunt du CCSSJ. Il sera remboursé grâce à l’exploitation du bâtiment.
Il est à noter aussi que des améliorations ont été apportées aux installations existantes, comme le remplacement des bandes de la patinoire 1, la mise aux normes de plusieurs équipements mécaniques des patinoires 1 et 2, l’aménagement du local technique de la patinoire 3 en respectant les normes les plus strictes en matière de sécurité et de gestion de l’ammoniac, ainsi que l’harmonisation des bâtiments.
La nouvelle patinoire est accessible depuis le début de la saison 2016-2017.
Il y a plusieurs années que les membres du CCSSJ réclamaient l’ajout de cette troisième glace en raison du manque d’heures disponibles sur les deux autres patinoires. Certaines organisations devaient se rendre à Saint-Hyacinthe ou Contrecœur pour combler le temps de glace manquant à Sainte-Julie.
La troisième patinoire aux dimensions d’un aréna des ligues majeures, pouvant accueillir de 300 à 350 personnes, a été réalisée en partenariat avec la municipalité de Saint-Amable. Les habitants de cette municipalité peuvent ainsi y pratiquer des sports de glace aux mêmes tarifs que les Julievillois.