Parmi les chirurgiens dentistes les mieux certifiés du Québec

Le Dr Nicolas Lafrance à Saint-Basile-le-Grand

Le Dr Nicolas Lafrance a obtenu la certification de l’American Board Of Oral Implantology/Implant Dentistry (ABOI/ID). Cette désignation, remise par l’ABOI, situé à Chicago, symbolise le plus haut niveau de compétence dans la dentisterie implantaire. Le chirurgien dentiste et dentiste généraliste qui pratique à Saint-Basile-le-Grand joint ainsi les rangs de quelque 400 dentistes au monde à détenir cette distinction.

Dr Lafrance devient ainsi le troisième Québécois à recevoir la plus grande distinction aux États-Unis. Et le plus jeune de la province. Il a à peine 40 ans. « Je suis fier de l’avoir fait, parce que ça demande un effort en études et en préparation. Je n’étais pas obligé de subir ce test, ce n’est pas exigé par l’Ordre des dentistes, mais ça me procure une corde de plus à mon arc, et une grande motivation », mentionne en entrevue le Dr Nicolas Lafrance. 

La certification par l’ABOI/ID atteste que Dr Lafrance a démontré les connaissances, la capacité et la compétence en implantologie par un processus d’examens rigoureux, écrits et oraux. « Cette distinction vient démontrer que je me tiens à jour dans mon domaine. C’est une reconnaissance provenant de mes pairs, mais je vois ça plutôt comme un défi face à moi-même. Pour mes patients, ça démontre qu’en tant que professionnel, je fais l’effort d’être évalué par mes collègues », explique le Dr Lafrance.

Cependant, le principal intéressé affirme qu’il n’aurait jamais réussi sans l’aide de sa conjointe. « Elle m’a épaulé durant toute cette aventure. C’est elle qui a pris les bouchées doubles à la maison pendant que moi j’étudiais durant des mois en vue de l’examen », de poursuivre le père de deux jeunes enfants.   

Le Dr Nicolas Lafrance a obtenu son diplôme en 2000. Il a maintenant 15 ans de métier et souhaite pratiquer encore une vingtaine d’années. Mais la certification de l’ABOI/ID n’est pas la seule distinction qui orne les murs de son bureau : il a un doctorat en médecine dentaire de l’Université de Montréal ainsi qu’un certificat de 2e cycle acquis en résidence multidisciplinaire CHUM / Montréal. Il est également diplômé de l’Institut canadien d’implantologie (ICI), du Misch International Implant Institut de même que de l’Université Temple (Advanced Dental Implant Prosthetics). Enfin, il a également reçu le titre de Fellow et Diplomate de l’International Congress of Oral Implantologists. Son intérêt pour l’implantologie l’amène annuellement à participer à plusieurs symposiums et congrès internationaux en implantologie. « Si j’avais un conseil à donner à des jeunes qui commencent dans le domaine, c’est de ne jamais arrêter l’éducation et la formation, d’être à jour dans la profession, de revoir les formations, de ne pas avoir peur de replonger et d’accepter les tests », fait savoir le chirurgien dentiste.

Très jeune, il a su qu’il voulait pratiquer ce métier. Il était attiré par le volet médical et l’aspect manuel et technique de la dentisterie implantaire. Mais pourquoi cette passion pour l’implantologie? « Quand nous apportons ces soins, nous arrivons à changer la vie des gens. C’est majeur. C’est un impact important dans leur vie. Nous leur donnons confiance en eux, l’estime de soi, mais aussi nous leur procurons un meilleur confort pour mastiquer, pour manger. À la fin, ils nous remercient toujours. Moi, ça me stimule! »

Le Dr Lafrance a été formé pour offrir les meilleurs soins tout en minimisant les étapes et les interventions, que ce soit pour remplacer une seule dent, plusieurs dents ou une prothèse complète. À la fin, il rappelle qu’il s’agit d’un travail d’équipe et qu’il n’est pas seul dans son bureau situé au Centre dentaire de la Gare du boulevard du Millénaire. « Je  suis fier d’être dentiste. C’est une belle profession que j’accomplis de bon gré, mais sans eux, sans tous les membres de mon équipe, je ne ferais pas ça. Ce serait impossible. »