La criminalité en hausse

Selon le rapport annuel 2022 de la Régie de police intermunicipale Richelieu-Saint-Laurent (RSL), une grande partie des crimes commis sur le territoire est en hausse.

La hausse la plus notable est en lien avec le vol de véhicules à moteur. En 2021, 300 véhicules ont été volés dans la région, alors que ce chiffre s’élève à 571 en 2022. Cette hausse constitue une augmentation de 90 %. S’ensuivent des hausses de 36,4 % pour le recel, de 33,8 % pour les agressions sexuelles et de 22,8 % pour les vols d’une valeur de 5 000 $ ou moins. Les vols qualifiés ou les affaires d’extorsion ont, quant à eux, subi une légère hausse de 15,6 %. Il y a une hausse de 13 % pour le harcèlement, de 11 % pour les introductions par effraction, de 8 % pour les cas de conduite avec facultés affaiblies et de 2 % pour les voies de fait.

Pas étonnant

Le directeur de la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent, monsieur Marco Carrier, s’est dit préoccupé mais pas étonné par ces données. « La pandémie a engendré des difficultés d’approvisionnement au niveau de l’offre de véhicules neufs et de pièces. Il est normal que le nombre de vols de véhicules ait explosé un peu partout sur le territoire québécois. De plus, cette crise planétaire a causé une grande détresse dans la population, propulsant ainsi les cas de santé mentale à des niveaux inégalés. La plupart des appels reçus à la centrale sont d’ailleurs en lien avec un problème de santé mentale. »

De plus, selon Jean-Luc Tremblay, porte-parole pour la Régie de police, il existe une autre explication plausible à l’augmentation des crimes, mais toujours en lien avec la pandémie. « En 2021, il y a eu des couvre-feux, des restrictions en lien avec la COVID-19. Les occasions de commettre des crimes étaient différentes par rapport à 2022. »

Les hausses

Les vols qualifiés en lien avec une institution financière représentent la plus grande hausse, c’est-à-dire 133 %. Les vols qualifiés arrivent au deuxième rang, avec 118 % d’augmentation. La Régie de police dénote une augmentation de plusieurs autres crimes.

Les principales tendances contenues dans le rapport de statistiques sur la criminalité au Québec montrent une hausse de 10,5 % des infractions criminelles (excluant les infractions relatives à la conduite automobile) déclarées par les corps policiers du Québec en 2022. La même tendance a été observée sur le territoire des 17 municipalités qui composent la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent, alors que l’on note une hausse de 9,4 % du taux de criminalité.

Rappelons que pour figurer dans les statistiques sur la criminalité déclarée, une infraction doit être détectée, signalée et enregistrée par les policiers.

Les baisses

Malgré les augmentations, quelques dossiers sont en baisse. Les vols dans un véhicule et les méfaits sont en baisse de 20 %.

Les tentatives de suicide sont en baisse de 3 % et un état mental perturbé est en baisse de 5 %. Les fraudes connaissent également une baisse de 6 %.