Hausse de 1,9 % du budget

Le conseil d’agglomération de Longueuil a adopté son budget pour 2017. L’agglomération prévoit dépenser 342 millions de dollars, une hausse de 1,9 % par rapport à 2016.

Longueuil a voté son budget 2017 hier, lors du conseil d’agglomération. Les Villes de Saint-Bruno-de-Montarville, Brossard et Saint-Lambert ont voté contre, comme à leur habitude depuis qu’elles critiquent ouvertement la gestion de l’agglomération. Alors que le budget est calculé sur la richesse foncière des municipalités, les trois maires dissidents demandent à ce qu’il prenne en compte la taille de la population.

La plus forte hausse de ce budget provient de la contribution au Réseau de transport de Longueuil (RTL). Pourtant, aucun investissement majeur n’a été effectué dans ce secteur.

« Ce qui explique cette hausse est entre autres la gratuité aux personnes âgées de 65 ans et plus que l’on peut retrouver dans certaines villes de l’agglomération », explique Patrick Savard, directeur général de la ville de Longueuil.

Le budget de 76,5 millions de dollars passe ainsi à plus de 80 million enregistrant une hause de financement de 3,6 millions.

Le budget est financé à 94 % par les quotes-parts des villes liées (Boucherville, Brossard, Longueuil, Saint-Bruno-de-Montarville et Saint-Lambert). Les montants des quotes-parts sont calculés proportionnellement à la richesse foncière des municipalités. C’est ainsi que la quote-part de Longueuil enregistre cette année la plus forte hausse avec 2,1 %, suivie de Saint-Lambert à 1,3 %, Boucherville à 1,2 %, Brossard à 0,9 % et Saint-Bruno-de-Montarville à 0,6 %.

« Depuis 10 ans cette année, notre agglomération, 3 en importance au Québec, s’emploie à fournir des services de qualité à ses 420 000 citoyens. Nous pouvons dire avec assurance aujourd’hui que l’agglomération de Longueuil offre les meilleurs services à moindre coût à l’ensemble des citoyens et se démarque comme une des agglomérations les plus performantes du Québec. Plus que jamais, c’est en collaborant et en faisant preuve de vision que nous poursuivrons, ensemble, le travail entrepris ces dernières années afin d’assurer le développement de notre agglomération », a déclaré, lors de l’adoption du budget, Caroline St-Hilaire, mairesse de Longueuil.

PTI

Le programme triennal d’immobilisation (PTI), adopté plus tôt cette année, prévoit des investissements de 165 millions pour les trois prochaines années. En 2017, ce sont plus de 74 millions que l’agglomération prévoit investir dans des projets structurants et touchant des services offerts quotidiennement aux citoyens des cinq villes de l’agglomération. La ville de Longueuil met bien en avant qu’ « une somme de 28 millions sera notamment investie dans l’amélioration des infrastructures de la gestion des eaux, dont l’usine Le Royer située à Saint-Lambert et l’usine Marie-Victorin à Brossard, alors que plus de 14 millions seront destinés au nouveau réservoir d’eau potable desservant les résidants de Saint-Bruno-de-Montarville .» De plus, près de 9 millions seront consacrés à la construction de deux nouvelles casernes de pompiers à Boucherville et à Longueuil.