Les élus discutent de mobilité

Ce midi, le premier ministre Philippe Couillard s’est adressé aux élus et aux entreprises sur la question de la mobilité sur la Rive-Sud. S’est également tenu un forum sur le transport avec des élus de divers partis politiques.
Devant cette assemblée, pour qui le transport des personnes et des marchandises est une problématique majeure, Philippe Couillard a déclaré « qu’avec l’éducation, la mobilité est l’enjeu principal. »
Il affirme qu’avec le Réseau de transport métropolitain (REM), « il y aura d’autres projets pour les deux couronnes de Montréal. »
Projets de routes et de transport en commun
Le premier ministre a affirmé que, s’il est élu encore une fois, des projets pour le transport collectif et pour les axes routiers seront mis en branle. « Il n’y a aucun endroit au monde qui a réussi à régler les problèmes de congestion juste avec des routes, il faut faire beaucoup de transport collectif aussi. »

« Certainement que la prolongation du REM doit être sur la table, mais il faut que ça soit dans une planification plus large. » – Philippe Couillard

Il a notamment parlé de l’élargissement de l’autoroute 30, mais aussi de la nécessité d’élargir la route 132.
Philippe Couillard dit toutefois que ces projets se feront en concertation avec les gouvernements municipaux : « Pourquoi je veux qu’on le fasse comme ça ? Parce que je ne veux pas qu’on planifie la mobilité de la Couronne Sud par projets séparés. Ça va venir d’une vision large et concertée. »
Prolongation du REM?
Lors du forum sur le transport, la CAQ a promis qu’un gouvernement caquiste, en plus d’élargir l’Autoroute 30, prolongera le REM jusqu’à Chambly, à l’intersection des autoroutes 10 et 35.
Benoit Charrette, représentant de la CAQ en matière de transport a même dit qu’un mandat serait confié à la Caisse de dépôt pour étudier l’ajout d’une ligne du REM vers Boucherville/Sainte-Julie.
Philippe Couillard n’a pas fait de telle promesse. Il a toutefois pu dire que la prolongation du REM serait considérée.
« Certainement que la prolongation du REM doit être sur la table, mais il faut que ça soit dans une planification plus large. Sur la couronne sud ça va être plus compliqué à cause des terres agricoles, explique-t-il. Je crois qu’on devra faire soit ça, soit un autre projet de transport collectif qui a le même impact, puis il faut évidemment travailler sur les stationnements incitatifs, le transport par autobus, etc. »
La Coalition A-30 encore impliquée
Selon Suzanne Roy, mairesse de Sainte-Julie et une des porte-paroles de la Coalition A-30, environ 120 élus ont participé au forum sur le transport.
Elle a annoncé que les travaux d’élargissement des voies d’accotement allaient commencer dans quelques jours. Se faisant de nuit, elle croit qu’ils n’affecteront pas la circulation.
Quand au comité de mobilité sur la Rive-Sud, des nouvelles du ministre des Transports, André Fortin, sont attendues. « Le principe est accepté, on attend juste d’avoir la composition du comité, parce qu’on veut vraiment arriver avec des propositions concrètes pour intervenir, oui sur la 30, mais aussi sur les autres artères. »