Don de la brigade culinaire de l’École secondaire du Mont-Bruno

Le 7 février dernier avait lieu la Corvée alimentaire à l’école secondaire du Mont-Bruno (ESMB). L’évènement à vocation annuelle consistait en un don de repas concoctés par les élèves de la » brigade culinaire « , une activité parascolaire d’initiation à la cuisine.  

« Les élèves ont mis la main à la pâte pour cuisiner des portions de macaroni au gratin pour 35 familles dans le besoin de Saint-Bruno. Les repas ont été remis au Centre d’action bénévole [Les p’tits bonheur], qui s’occupera de les distribuer aux personnes en situation d’insécurité alimentaire », nous indique Éric Sirois, technicien en loisirs à l’ESMB.

Un geste pour la communauté

Intégrer un volet d’engagement communautaire dans une activité parascolaire est une belle façon de valoriser les compétences des élèves et de leur donner un sentiment de fierté, remarque le technicien en loisirs. 

« C’est également mobilisant pour les élèves de redonner à leur milieu. Les jeunes aujourd’hui sont plus sensibilisés [aux causes sociales], considère M. Sirois. La journée même, on voyait qu’ils étaient stimulés par la mission, ils voulaient en faire le plus possible. »

La Tablée des Chefs

Le programme des Brigades culinaires est offert depuis 2012 par la Tablée des Chefs, basée à Longueuil. Par cette initiative, l’organisme vise à « développer l’autonomie alimentaire des jeunes [et à leur] transmettre plusieurs valeurs, dont l’entraide, la générosité et l’inclusion culturelle ». Les brigades sont déployées dans plus de 250 établissements scolaires au Québec, en plus d’une quarantaine à l’échelle du pays. 

35 
C’est le nombre de familles qui bénéficieront des plats concoctés par la brigade culinaire de l’école secondaire du Mont-Bruno dans le cadre de leur Corvée alimentaire annuelle.

Le technicien en loisirs soulève l’attrait que ce genre d’activité parascolaire exerce chez la population étudiante en quête de développer ses compétences et son indépendance. Selon lui, il s’agit d’une occasion pour les élèves de « réaliser quelque chose de concret [et] de constater des résultats qui sont tangibles ». Il nous explique que les élèves doivent généralement présenter une lettre de motivation pour être sélectionnés dans le programme en raison du fort engouement pour l’activité. 

Les valeurs 

M. Sirois soulève que l’activité est en lien direct « avec les valeurs de l’école. C’est-à-dire le respect, la collaboration et l’ouverture ». Pour l’ESMB, il s’agit d’une belle façon d’impliquer les jeunes et de les inciter à créer des liens « qui renforcent le sentiment d’appartenance ». Le travail d’équipe que cette activité implique sert concrètement au bien-être collectif, conclut-il.